Le PSG ne pourra pas compter sur ses supporters, demain soir, pour renverser le Borussia Dortmund. Deux jours avant le huitième de finale retour de Ligue des champions, la Préfecture de police de Paris a annoncé que la rencontre se disputera à huis clos en raison du coronavirus. «En application des mesures annoncées en conseil de défense hier soir, le préfet de Police a décidé que le match PSG-Dortmund se déroulera à huis clos», écrit cette dernière via les réseaux sociaux. «A l’échelle nationale, tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits», avait annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran dimanche. Mercredi, le Parc des Princes sonnera donc bien creux. «Le Paris Saint-Germain prend acte de la décision de la Préfecture de police de faire jouer le match du mercredi 11 mars 2020 opposant le Paris Saint-Germain au Borussia Dortmund à huis clos», a de son côté réagi le club parisien via un communiqué.

Même sort pour Barça – Napoli ?
«Dans ce contexte, les équipes du club restent pleinement mobilisées pour organiser la rencontre dans les meilleures conditions possibles. Les supporters ayant acheté leurs billets sur billetterie.psg.fr et ticketplace.psg.fr ainsi que les abonnés seront informés très prochainement des modalités proposées par le Paris Saint-Germain», ajoute-t-il. Le match PSG-Dortmund est le deuxième huitième de finale de C1 à être impacté par l’épidémie du coronavirus, puisque celui entre Valence et l’Atalanta Bergame, prévu mardi, sera également à huis clos. Pour Juve-OL (17 mars), rien n’est encore officiel. Mais on devrait également se diriger vers cette solution.
Concernant Barça-Napoli, programmé le 18 mars, la tendance actuelle est plus ou moins la même. Selon les médias espagnols, une réunion décisive se tiendra dans les prochaines heures pour statuer définitivement sur cette rencontre. Le COVID-19 continue donc d’impacter directement le monde du sport. Dans la nuit de dimanche à lundi, les organisateurs du tournoi de tennis américain d’Indian Wells ont décidé de l’annuler. En Italie, la Serie A pourrait être suspendue.