Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, hier samedi, une réunion du Haut Conseil de Sécurité consacrée à l’évaluation de la situation dans le pays à la lumière des récents développements concernant la pandémie du Covid-19, indique un communiqué de la Présidence de la République. «Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, ce jour 16 mai 2020, au siège de la Présidence de la République, une réunion du Haut Conseil de Sécurité consacrée à l’évaluation de la situation dans le pays à la lumière des récents développements concernant la pandémie du Covid-19», précise la même source. «A cette occasion, le Président de la République a rappelé les mesures déjà prises au niveau national qui ont prouvé leur efficacité et souligné qu’il était important de les maintenir en cette fin du mois sacré de Ramadan et de l’Eid El Fitr», ajoute-t-on dans ce communiqué. Il a appelé à l’esprit de responsabilité de «tout un chacun et à l’impératif du maintien d’un haut degré de vigilance pour garantir la sécurité de tous», poursuit le communiqué. Par ailleurs, le Haut Conseil de Sécurité a écouté un compte rendu de monsieur le Premier ministre sur le rapatriement des Algériens qui restent bloqués à l’étranger en raison de la fermeture des espaces aériens internationaux. A cet égard, le Président de la République a donné des «instructions pour une prise en charge la plus coordonnée possible qui tienne compte des conditions particulières à chaque groupe de citoyens et aussi de l’impératif du respect des conditions sanitaires qui s’imposent en toutes circonstances lors de telles opérations». Il a, également, instruit à cette occasion les membres du Haut Conseil à l’effet de «travailler dès à présent à l’élaboration d’un plan d’action pour l’après Covid-19 qui tienne compte des différentes dimensions sanitaires, mais aussi économique et sociale». Il a mis un accent particulier sur «le besoin d’une solidarité avec ceux qui ont été fortement touchés par cette pandémie», conclut le communiqué. (APS)