L’ex-directeur général de la Sécurité intérieure, le général Wassini Bouazza, a été condamné ce jeudi, par le tribunal militaire de Blida, à 16 ans de prison ferme, selon plusieurs sources concordantes. Il était accusé de «non-respect des consignes militaires», de «trafic d’influence», d’«enrichissement illicite» et d’«entrave au travail de la justice». Auparavant, le procureur près le tribunal militaire de Blida avait requis une peine de 20 ans de prison. Ce procès avait débuté le 30 mars dernier.

En juin 2020, Wassini Bouazza avait été condamné, dans un autre procès, à 8 ans de prison ferme pour « outrage à corps constituté et faux et usage de faux » ‘lire l’article en dessous).