Un talent comme le sien ne peut qu’être remarqué. Tout comme son entame de saison avec le Stade de Reims. Dimanche soir, pour la réception du Paris Saint-Germain, Ilan Kebbal a, encore une fois, montré qu’il est un prodige du ballon. Un gros potentiel à exploiter tant par son club que notre sélection. Sa maturité footballistique pourrait inciter Djamel Belmadi a lui montrer de l’intérêt incessamment et pourquoi pas l’intégrer dans ses rang pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations ou en vue d’une éventuelle participation à l’édition 2022 de Coupe du Monde.

Par Mohamed Touileb
C’est un joueur qui a du football en magasin. Et il l’a confirmé dimanche soir lors de la rencontre de son équipe, le Stade de Reims, face à l’armada du Paris Saint-Germain en Ligue 1 Uber Eats. Si Ilan Kebbal n’a pas marqué ou fait de passe décisive, son toucher de balle a, encore une fois, marqué les esprits. D’ailleurs, même Thierry Henry ne s’est pas retenu de lui dire qu’il a été charmé par son talent après la partie.

Validé par un champion du monde et d’Europe
Un gaucher, c’est souvent pétri de qualité et de maestria technique. C’est le cas d’Ilan Kebbal remarquable face à la défense du Paris Saint-Germain. Et le redoutable latéral droit Achraf Hakimi a pu s’arrêter sur la maîtrise du natif de Marseille qui l’a déposé par deux fois lors du match. Mais les traits de génie ne datent pas de la prestation d’hier. D’ailleurs, Thierry Henry, légende d’Arsenal, lui a témoigné son admiration au terme de la rencontre. Le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France a déclaré : « On a parlé de toi avant le match. Notamment avec Mathieu Bodmer au commentaire. Ta façon de prendre la balle, d’aller de l’avant, de toujours être disponible. Et j’ai vu aujourd’hui, t’as pas eu peur d’aller faire les 1 contre 1 et ta superbe passe pour l’attaquant en première mi-temps. Donc continue comme ça. Et j’espère qu’un jour ça sera toi qui vas rentrer ici après 15 ans de carrière et on t’applaudira à ton entrée en jeu (en référence à l’entrée en jeu de Messi). Pourquoi pas ? »

Il a déjà porté la tunique de l’EN U21
Henry terminera sa déclaration d’admiration avec un « mais il faut continuer. Il faut continuer ». Le chemin est encore long pour Kebbal. Toutefois, son football paraît assez mâture à 23 ans. Cela pourrait lui valoir l’intérêt du sélectionneur de l’Algérie Djamel Belmadi. Les Fennecs n’ont pas de véritable gaucher pour le poste de milieu offensif gauche puisque Youcef Belaïli et Saïd Benrahma sont droitiers. Ce sont des ailiers faux-pieds. Ce qui est chose courante désormais dans le foot.
On ne va pas aller jusqu’à dire que le Rémois, international algérien U21 (1 convocation en 2018), sera appelé incessamment. Toutefois, au football, les choses peuvent aller très vite. A ce sujet, le journaliste Mohamed Louadahi, qui l’a interviewé pour BeIN Sports au sortir du duel face aux Parisiens, à noter que « malgré son jeune âge, Ilan Kebbal est très mûr tactiquement et techniquement. Il est aussi lucide dans sa communication. Il m’a dit qu’il respectait les joueurs de la sélection d’Algériens et qu’il travaillera dans l’espoir d’être appelé par Belmadi. Dans cette optique, il compte continuer à travailler afin de progresser et atteindre ses objectifs.» On gardera un œil sur lui et sa trajectoire footballistique qui a tout d’exponentielle.