Pour un comeback remarquable, c’en est vraiment un. A bientôt 29 ans, Rachid Ghezzal semble plus épanoui et serein dans son football. L’été dernier, il rejoignait le Beşiktaş JK sous forme de prêt en provenance de Leicester City. Une pige en Turquie qui a relancé sa carrière. Pour preuve : il a même été rappelé en sélection en mars dernier après 2 ans et demi d’absence. Il en a profité pour marquer et délivrer une passe décisive en 40 minutes contre la Zambie (3-3). Après ce retour chez les « Verts », il est en train de continuer sur sa courbe ascendante en matière de performance. Réjouissant !

Par Mohamed Touileb
Si le Beşiktaş JK est leader de la Süper Lig turque, c’est en partie grâce à l’Algérien qui a, en 26 apparitions, délivré 14 passes décisives et inscrit 3 réalisations dont la dernière avant-hier en déplacement chez le BB Erzurumspor. Un succès 4 buts à 2 qui a porté l’empreinte de l’Algérien impliqué sur 2 des 4 buts des siens. Son bilan individuel dépasse sa meilleure saison de 2015-2016 avec l’Olympique lyonnais (10 buts et 8 passes D en 36 rencontres TCC)

Doublé en vue ?
Après 32 journées et à 8 rounds de la fin, son équipe compte 7 longueurs d’avance sur le Fenerbahçe SK et 8 sur le Galatasaray SK de Sofiane Feghouli. Les « Aigles Noirs » peuvent ainsi retrouver le sommet 5 ans après leur dernier sacre en la matière pour succéder au Başakşehir FK au palmarès. L’équipe peut même signer un doublé sachant qu’elle est qualifiée pour la finale de la coupe nationale contre Antalyaspor. Trophée que les Stambouliotes n’ont pas remporté depuis 10 ans maintenant.
Avoir un joueur comme Ghezzal dans les rangs peut clairement faire la différence. Surtout quand il est en confiance. En tout cas, le fait que Djamel Belmadi l’ai rappelé chez les « Fennecs » a clairement boosté encore plus son rendement. Même s’il est rentré à Istanbul en traînant une blessure à la cheville contractée avant la pause contre la Zambie à Lusaka le mars dernier, repasser par la case EN a donné plus confiance au gaucher qui a marqué dans les deux derniers matchs en championnat.

Beşiktaş veut le garder mais…
Faire trembler les filets est un nouvel atout pour celui qui n’avait fait mouche qu’une seule fois en club avant d’être convoqué par le driver d’ « El-Khadra ». C’était le 15 février écoulé. Avec les offrandes, Ghezzal marquait des points. S’il ajoute les buts à sa palette, sa cote (estimée à 9 millions d’euros) peut monter en flèche et pousser son club actuel à le garder définitivement. Toutefois, du côté de Leicester City, les performances de l’Algérien risquent d’inciter Brendan Rodgers à le rappeler. La direction des « Foxes » pourrait aussi songer à le céder au plus offrant pour faire un retour sur investissement. Loin de ses tractations et le mercato à venir, Ghezzal devra continuer à performer afin d’être dans les plans à long terme de Belmadi. Surtout pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 qui débutent en mars. La présence d’un joueur de sa qualité ne peut que rendre l’équipe nationale plus redoutable.