Le Front El Moustakbel a dénoncé hier la décision du Conseil constitutionnel qui a rendu publics les résultats définitifs des élections sénatoriales, à travers lesquels le parti d’Abdelaziz Belaïd

a perdu le siège de la wilaya d’Illizi. Le parti a, en effet, exprimé, à travers un communiqué, sa colère suite à cette décision basée sur « des faits fabriqués par le wali d’Illizi, qui porte l’entière responsabilité de cet acte et de ses conséquences, ainsi que de ce mépris et de cet attentat à l’honneur des élus et à la crédibilité du processus électoral». Par conséquent, le parti dit «condamner fermement cet acte lâche et défend son droit dans cette victoire méritoire », endossant « la responsabilité à toutes les autorités concernées » et demandant « une enquête sur l’affaire », ajoute le communiqué. Dans les résultats définitifs proclamés par le Conseil constitutionnel, le siège de la wilaya d’Illizi au Sénat est revenu au FLN. Suite à cela, le Front El Mostakbel ne gagne qu’un seul siège, celui de la wilaya de Ghardaïa.