Hier, pour la réception du SCO Angers dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1 Uber Eats, Fares Chaïbi a encore
une fois brillé. L’international algérien U23 a signé 2 passes décisives pour le succès 3 buts à 2 du Toulouse FC.
Nabil Bentaleb, buteur aussi côté angevin, a pu voir le jeune de 19 ans à l’œuvre.

Par Mohamed Touileb
La Fédération française de football (FFF) pourrait bien court-circuiter son homologue algérienne (FAF) et choper Chaïbi qui est en train d’éclabousser la Ligue 1 Uber Eats de son talent. D’ailleurs, les médias majeurs en France commencent à mettre la lumière sur le joueur formé au FC Lyon, ville dont il est natif.

« Bien outillé pour le haut niveau »
L’émission « Téléfoot » lui a même consacré un portrait pour évoquer son éclosion. Son entraîneur Philippe Montanier a évoqué son ascension fulgurante. « Je n’étais pas emballé par ses performances au centre de formation, par contre dès qu’il montait avec nous (les pros) on sentait qu’il donnait sa pleine mesure et qu’il rivalisait avec nos joueurs. Il est bien outillé pour le haut niveau, car il est athlétique et assez efficace dans les zones offensives. C’est un joueur très polyvalent : il joue à gauche, à droite, dans l’axe. Pour un entraîneur, c’est une bonne chose », a décrypté le coach du TFC.
Hier, face au Scoïstes, Chaïbi a confirmé qu’il peut enchaîner les bonnes performances. S’il n’a pas été décisif contre l’Olympique Lyonnais la semaine passée, le milieu offensif a laissé son empreinte pour le 3e match sur les 4 dernières titularisations. Le temps de compiler 2 buts et 4 offrandes. Une copie qu’on peut juger très bonne dans l’une des ligues majeures en Europe. Par ailleurs, le driver des « Violets » indique que « ce sont ses premiers pas en Ligue 1. Il progresse à l’image de l’équipe. C’est un joueur complet, que ce soit offensivement ou dans la récupération du ballon. Il n’était pas programmé, mais a fait une super préparation. On sait qu’il est outillé. Ça me rappelle un peu Nathan Ngoumou l’année dernière qui avait démarré remplaçant, mais je voyais bien qu’il pouvait progresser. Dans un autre style, Fares a ce profil. Il saisit la chance qu’on lui donne ».

A moins que Belmadile convainc…
Cet instant de gloire peut être décisif pour la carrière internationale de Chaïbi. Ce dernier a déjà été appelé par Ould-Ali, sélectionneur des U23 Algériens. Toutefois, il n’avait pas pu honorer sa convocation. Ses récentes prestations devraient inciter Sylvain Ripoll, coach des espoirs français, à le mettre dans sa liste à la première occasion. Dès lors, on peut craindre que les « Bleuets » chopent Chaïbi face à une FAF qui n’a pas de cellule pour faire le nécessaire et convaincre le joueur d’opter pour « El-Khadra ». A moins que Djamel Belmadi, sélectionneur des « A », décide de lui offrir l’opportunité de côtoyer Riyad Mahrez & cie dès le prochain stage, on voit mal comment un talent pareille privilégiera l’Algérie à la France. Il ne faut pas se leurrer. n