Sauf un véritable coup de tonnerre, le ciel semble complètement dégagé pour voir l’étoile de Karim Benzema briller. Le pensionnaire du Real Madrid devrait, selon toute vraisemblance, être le lauréat du Ballon d’Or France Football 2022. Il est annoncé, à juste titre, comme le digne successeur de Lionel Messi, septuple vainqueur du concours, au palmarès.

Par Mohamed Touileb
Après une saison 2021-2023 durant laquelle il avait brillé avec le Real Madrid pour remporter la Ligue des Champions et le championnat d’Espagne en jouant un rôle majeur dans ces deux sacres, Benzema est dans un boulevard pour l’avènement. En effet, l’avant-centre a terminé meilleur buteur (15 réalisations) et joueur de la C1. Aussi, il a remporté le titre de Pichichi (meilleur baroudeur de la Liga) en plantant 27 pions. Mais, au-delà des statistiques, son aura et son impact sont hors du commun.

Il a été époustouflant
Clairement, sans lui, les Madrilènes n’auraient certainement pas pu décrocher ces deux consécrations. Notamment en C1 où il a affiché un niveau stratosphérique dans la phase à élimination directe. En effet, l’international français à a mis un triplé contre le Paris Saint-Germain en huitième, un autre face à Chelsea en quarts et un doublé pour sortir Manchester City en demies et être l’homme des grands rendez-vous.
Certes, en finale contre Liverpool, il n’a pas scoré. Mais il aurait pu ajouter une nouvelle réalisation si son but, qui était valable, avait été accordé. En tout cas, celui qui a été formé par l’Olympique Lyonnais a éclaboussé l’exercice dans sa globalité. La copie globale était de 44 buts et 15 offrandes en 46 rencontres. Il était incontestablement la star et le capitaine assumé de la formation de la capitale espagnole que beaucoup considère comme la meilleure au monde.

CR7 présent pour partager l’accomplissement
Quatrième lors du Ballon d’Or 2021, KB9 devrait être directement intronisé à la première place. Une promotion méritée de l’avis de beaucoup d’acteurs majeurs de la balle ronde mondiale qui voit en lui un Ballon d’Or légitime et sans contestation possible. Il deviendra alors le cinquième Français à gagner la distinction individuelle après Raymond Kopa (1958), Michel Platini (1983, 1984 et 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et… Zinedine Zidane (1998).
Aussi, il sera le 7e joueur du Real Madrid à s’adjuger le Graal du football. Pour applaudir « Nueve », il y aura du beau monde au Théâtre de Châtelet à Paris à partir de 19h30 ce soir. Même Cristiano Ronaldo, qui a l’habitude de zapper les cérémonies dans lesquelles il n’est pas honoré, sera présent pour partager cet aboutissement avec l’un de ses coéquipiers préférés en carrière. Le tandem a fait les beaux jours de la «Casa Blanca» en raflant 4 Champions League dont trois à la file. Si Benzema a souvent assisté CR7, quintuple Ballon d’Or, pour dynamiter les filets adverses, cette fois, c’est le Portugais qui va célébrer le goal suprême avec le Franco-Algérien. L’histoire est belle et elle montre toute l’étendue du talent de l’ex Gone qui sera couvert de « gold ». n