Le festival du film de Sundance (Etats-Unis) a annoncé la tenue de son édition, prévue du 28 janvier au 3 février prochains, en ligne mais aussi via des projections organisées dans des drive-in et des petits cinémas indépendants pour faire face à la pandémie de coronavirus qui continue de bouleverser l’industrie du cinéma. Fondé par l’acteur légendaire Robert Redford (photo) et réputé pour sa faculté à repérer les futurs talents, le festival de Sundance se tient traditionnellement en janvier et février dans les montagnes de l’Utah, depuis 1978, où plus de 200.000 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés avant la déclaration de l’état d’urgence. « Même dans ces conditions intenables, les artistes trouvent encore le moyen de faire leur travail, aussi audacieux que vital », a déclaré la directrice du festival, Tabitha Jackson qui annonce que le festival proposera des avant-premières respectueuses de la distanciation sociale en différents endroits, de la Californie à New York, « pour toucher en toute sécurité de nouveaux publics, là où ils se trouvent ».


Tabitha Jackson, la directrice du festival Sundance

Des artistes devraient être physiquement présents lors d’événements organisés dans un cinéma de Park City, berceau du festival dans l’Utah, ainsi que dans deux drive-in de la région de Los Angeles. Des avant-premières seront également diffusées sur internet, suivies de séances de questions-réponses virtuelles. A l’exception de celui de Venise, la majorité des festivals ont cette année renoncé à organiser des événements physiques, voire ont purement et simplement annulé les festivités.