L’avis est sans appel. Pour Ramy Bensebaini, le championnat d’Allemagne est le plus élevé qu’il a connu en 7 ans de carrière. De ses débuts avec le Paradou AC, qui évoluait en troisième division algérienne en 2013, au top niveau et le Borussia VfL Mönchengladbach, celui qui a été sacré champion d’Afrique avec l’Algérie l’été dernier en Egypte a connu trois pays différents. Il a, notamment, passé 4 saisons en Ligue 1 française. Une avec Montpellier HSC et 3 avec le Stade rennais. De quoi avoir une vraie idée sur le niveau de jeu et sa qualité.

Après avoir débuté en « seniors » du côté du Paradou AC, Ramy Bensebaini a fait un saut en Belgique puis la France avant de poser ses valises en Allemagne. Pour lui, la Bundesliga est clairement au-dessus du lot. Un prêt pour Lierse SK (2014-2015) en Belgique, un autre au Montpellier HSC (2015-2016) en France puis un transfert définitif au Stade rennais, le natif de Constantine a eu une évolution constante.
Au terme de trois années à Rennes, où il a appris beaucoup et gagné une Coupe de France en 2019, il a posé les valises en Bundesliga. Acheté contre 8 millions d’euros l’été dernier par le sigle phare de Mönchengladbach, il n’a pas tardé à prendre ses marques dans un championnat où tout va à mille à l’heure. Le latéral gauche de l’équipe nationale est littéralement impressionné par le niveau là-bas : « J’ai joué pendant trois saisons avec le stade Rennais et une année à Montpellier, je connais très bien le championnat de France mais ma foi, la Bundesliga reste un pallier au-dessus.» Le Fennec ajoute que « certes, le niveau de la ligue 1 est respectable, mais ici en Allemagne, c’est une autre paire de manche, d’ailleurs, je n’ai pas regretté de venir ici à Gladbach. La Bundesliga permet à chaque joueur de progresser en raison du niveau des équipes allemandes.»
Il rêve déjà d’Europe
Après avoir longtemps dominé le classement lors de cet exercice 2019-2020, lui et ses coéquipiers ont fini par se faire supplanter par l’inévitable mastodonte local, à savoir le Bayern Munich qui a repris les commandes. Comme une évidence. Après 25 journées, l’ancien paciste et ses camarades sont quatrièmes avec 49 points au compteur. Ils sont logés à 6 longueurs des Bavarois. Devant, le Borussia Dortmund et le RB Leipzig sont à 2 et 1 unité dans l’ordre. « Nous sommes quatrièmes au classement à six points seulement du Bayern que nous avions battu en championnat. Je pense qu’on pourra finir la saison dans le top 5 », prévoit-il. Le défenseur de 24 ans, qui compte déjà 4 buts et 2 passes décisives, assure que « Nous avons un groupe soudé et des joueurs qui ne lâchent rien sur le terrain, tout ça avec un entraîneur qui sait comment communiquer avec nous. A mon avis, une place européenne sera amplement méritée pour nous.» Si la compétition reprend, l’objectif sera clair : assurer un ticket pour une compétition UEFA. La Ligue des Champions serait l’idéal pour un arrière-gauche à la qualité avérée et au talent difficilement contestable. L’Algérien peut ambitionner franchir d’autres paliers et (pourquoi pas?) taper dans les yeux d’une grosse écurie. n