Peu à peu, les plus grands clubs d’Europe commencent à renforcer leur effectif et signer leurs premières recrues pour la saison prochaine. Le Real Madrid a ainsi déjà enregistré les arrivées d’Antonio Rüdiger et d’Aurélien Tchouaméni, Manchester City a recruté Erling Haaland et fonce sur Kalvin Phillips et Marc Cucurella, alors que le Bayern a notamment recruté Ryan Gravenberch et s’apprête à officialiser Sadio Mané rapidement. Du côté parisien, les différents changements à opérer en interne et le feuilleton Mbappé ont ralenti un peu le début de mercato, mais les Franciliens devraient rapidement annoncer des joueurs comme Vitinha ou Scamacca.
Et du côté du Barça alors ? La situation financière du club paralysé le marché du club de Liga. Les différents leviers financiers activés la semaine dernière avec la vente de plusieurs actifs du club vont maintenant apporter des liquidités aux Barcelonais – on parle de 600 millions d’euros – pour le plus grand bonheur de Xavi comme l’indique AS. Mais l’entraîneur catalan a tenu à mettre la pression à ses dirigeants ces derniers jours.

Il est monté au créneau
Effectivement, l’ancien milieu de terrain a insisté auprès de ses dirigeants sur la nécessité d’enregistrer des arrivées rapidement, notamment pour ne pas risquer de se faire griller par d’autres cadors européens. L’ancien de la Roja a surtout forcé sur deux joueurs : Robert Lewandowski et Jules Koundé, qu’il souhaite avoir sous ses ordres pour la tournée américaine de juillet.
Le tacticien catalan estime aussi que l’arrivée d’un joueur du profil de Raphinha (Leeds) est vitale pour son équipe. Une conversation qui n’a pas forcément surpris la direction, consciente qu’elle a pris du retard, et que l’équipe a besoin de renforts. Mais nul doute que la prise de position de Xavi, pas forcément agressive mais très claire et très exigeante, va accélérer tout ça… <