La 19e édition du Festival européen en Algérie a débuté jeudi dernier à la salle Ibn Zeydoun avec le concert des artistes autrichiens Stefan Kollmann et Markus Fellner du Duo Klak », en présence de l’ambassadeur d’Autriche, Franziska Honsowitz, ainsi que des représentants diplomatiques des pays de la délégation de l’Union européenne en Algérie.

Les deux musiciens de Duo Klak, pour leur premier voyage en Algérie, ont impressionné le public en interprétant, durant plus d’une heure, uniquement à la clarinette, à l’accordéon mais aussi aux percussions, certains des plus célèbres morceaux des compositeurs Jean-Sébastien Bach, Robert Schumann ou encore John Dowland et Astor Piazzolla.
L’ouverture de  cette 19e édition manifestation n’a cependant pas réussi à attirer les foules des grands jours avec une salle tout de même à moitié vide. L’ambassadeur Franziska Honsowitz a précisé aux présents que le nom du duo « Klak » était une combinaison et une abréviation des mots Clarinette (Klarinette) et accordéon (Akkordeon) en langue allemande tout en soulignant que «les deux artistes, Stefan Kollmann et Markus Fellner, viennent du sud de l’Autriche et ils interprètent des répertoires classiques mais aussi leurs propres compositions dans laquelle ils
mettent en avant l’ambiance autrichienne».
A propos de leur répertoire, les artistes du duo nous ont précisé, quelques minutes avant leur montée sur scène, que « notre répertoire musical reste très ouvert et va de la musique classique au jazz». «Nous recherchons cette variété, ce mélange des styles», disent-ils en soulignant, concernant le programme de la soirée, que « c’est ce que nous avons choisi de présenter au public algérien dans le cadre du festival européen : de la musique de compositeurs autrichiens, français, italiens ou encore allemands».
Ainsi, longuement applaudi par le public, le duo, qui existe depuis 2011, a  fait preuve d’une impressionnante maîtrise technique et artistique dans l’interprétation des morceaux choisis pour la soirée.
Markus Fellner, pour sa part,
raconte : « Nous avons étudié la musique classique, nous nous sommes rencontrés dans la même école dans le land de Carinthie. Mais Stefan a également étudié à Graz, et moi-même à Vienne ». Après Alger, le duo autrichien a animé un second concert, hier, à l’Institut Français d’Annaba. Dans le cadre de cette manifestation, la salle Ibn Zeydoun accueillera, aujourd’hui en soirée, le concert  du duo  hongrois de musique jazz Tamás Berki et Sárik Péter.
Le 19e Festival européen en Algérie qui  se poursuivra, jusqu’au 13 mai prochain, se focalise cette année sur la musique, avec plusieurs concerts au programme. Pour  rappel, les tickets  d’entrée ont été fixés au prix «symbolique» de 300 dinars.