Dans un long entretien accordé au Parisien paru hier, Arsène Wenger, ancien entraîneur d’Arsenal et désormais directeur du développement mondial à la FIFA, a lancé une proposition qui pourrait révolutionner le football et son calendrier. L’Alsacien imagine ainsi l’organisation de l’Euro et de la Coupe du monde tous les deux ans. Voilà une idée qui ne manquera certainement pas de faire réagir. Et elle provient d’un certain Arsène Wenger, désormais directeur du développement mondial à la FIFA. Dans un entretien accordé à nos confrères du Parisien, l’ex-technicien d’Arsenal propose une «réflexion» pour «réaménager» le calendrier, notamment en raison des nombreux matches joués chaque saison.

LES GENS VEULENT VOIR DES MATCHS QUI COMPTENT
« Est-ce raisonnable, alors que nous nous devons d’être responsables, notamment éco-responsables, de multiplier les voyages pour les trêves internationales ?, se demande-t-il. Est-ce en adéquation avec l’évolution de la société ? Il faut réorganiser tout cela, regrouper les dates internationales. Une des solutions est sans doute d’organiser la Coupe du monde et l’Euro tous les deux ans et d’arrêter tout le reste.» Pour Wenger, cette possibilité ne « nuirait pas » au prestige de ces compétitions, « contrairement à ce que disent certains ». « La Ligue des champions se tient tous les ans et c’est très prestigieux. Les gens veulent voir des matchs qui comptent, des compétitions qui comptent », estime l’ancien coach des Gunners, bien décidé à faire bouger les lignes pour une grande refonte du calendrier. Enfin, l’Alsacien s’est également montré inquiet concernant certains « traumatismes cérébraux ». « Aujourd’hui, je me dis qu’en ayant entraîné des joueurs pendant de nombreuses années, j’ai fait des dégâts à l’entraînement, confie-t-il.
Plus qu’en match d’ailleurs. Quand je repense à toutes les séances de jeu de tête mises en place… Il semble aujourd’hui pertinent de prendre des mesures. Il faut limiter petit à petit le temps consacré au jeu de tête à l’entraînement. Et l’interdire chez les jeunes. Chez les adultes, je ne sais pas… » n