Le directeur général du Centre hospitalo-universitaire (CHU) d’Annaba Mohamed Nacer a été relevé de ses fonctions en raison de dysfonctionnements en matière de conditions de travail au niveau de cet établissement de santé, a-t-on appris dimanche du directeur local de la santé, Mohamed Nacer Daâmache.

Dans une déclaration à l’APS, M. Daâmache a précisé qu’’’il est impératif de remédier aux dysfonctionnements diffusés et relayés sur les réseaux sociaux concernant les conditions de travail et de prise en charge des patients dans certains services du CHU d’Annaba, suite à une visite inopinée dans cet établissement de santé d’élus locaux et de députés de la wilaya d’Annaba”.

Le secteur de la santé de Annaba a bénéficié d’importants investissements publics qui lui permettront, grâce aux “grands projets structurants à livrer prochainement, d’opérer un saut qualitatif en matière de gestion, d’organisation et de conditions de travail dans les structures sanitaires de la wilaya”, a indiqué le directeur de wilaya de la santé.

Pour rappel, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a révélé hier (samedi) qu’un nouvel hôpital destiné aux urgences médicales chirurgicales sera ouvert “prochainement” dans la wilaya d’Annaba avec une capacité de 140 lits.

Concernant la vidéo qui avait circulé sur les réseaux sociaux à propos de la situation au niveau du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Ibn Rochd d’Annaba, Mohamed Nacer Daâmache a souligné que son secteur œuvrera à “améliorer la situation des hôpitaux au service du citoyen”.