Samedi, le CR Belouizdad est parti ramener le point du nul de chez l’AS Chlef (2/2). Une nouvelle fois, les Chababistes n’ont pas pu s’imposer loin de leurs bases en championnat. Une disette qui dure depuis six déplacements dans lesquels ils ont été défaits à 3 reprises et partagé les points autant de fois. Pour trouver les traces d’un succès à l’extérieur en championnat, il faut remonter au 23 octobre dernier quand les Belcourtois avaient battu l’USM Bel-Abbès (0/1).

Par Mohamed Touileb
Quatre points, c’est la nouvelle marge d’erreur des «Rouge et Blanc» (1ers, 40 points) dans le championnat. Derrière, deux des poursuivants ont gagné leurs matchs de la 21e journée : l’ES Sétif (36 points) et la JS Kabylie (35 points) en l’occurrence qui complètent, pour le moment, le podium.
Provisoire parce que le MC Alger (4e, 33 points) compte un match en retard et peut reprendre la deuxième place et revenir à 3 longueurs seulement du « Chabab » si victoire il y au bout de la mise à jour contre le Paradou AC. Cependant, dans tous ses calculs et données numériques, il y a un fait à relever. Et il est très important parce que souvent décisif dans la désignation du futur champion : le bilan en déplacement. Depuis 6 rounds, la copie des « gars de Laâquiba » est très passable pour ne pas dire médiocre.
En effet, sur 18 points éventuels, ils n’en ont décrochés que 3. Alarmant ! Surtout que derrière, l’Entente est en train de tout écraser sur son passage. Relégables après 12 journées, les Sétifiens sont aujourd’hui seconds à la faveur d’une surprenante série de 11 victoires lors des 12 tests écoulés toutes compétitions réunies. Si on fait le parallèle avec le team de Belcourt sur les 10 défuntes productions en Ligue 1, la moisson des coéquipiers de Sayoud est de 16 unités sur 30 éventuelles. De son côté, l’Entente en a empochées 25 des 30 mises en jeu. La cadence du leader a donc considérablement baissé et son fauteuil est, logiquement, menacé.
Dumas confiant malgré l’hémorragie
Cependant, en dépit de ce trou d’air en « away », les poulains de Franck Dumas restent aux commandes. L’entraîneur en chef voit bien ses poulains brandir le bouclier à l’issue du challenge domestique. Surtout qu’il jouent sur cet unique tableau car éliminés de la Coupe d’Algérie dont ils sont détenteurs du titre.
Avant d’affronter les Chélifiens, le techncien français avait rappelé que « Leicester n’avait pas le profil d’un champion mais il a tout de même remporté le championnat d’Angleterre. Il est clair qu’en début de saison, on a toujours des favoris mais au fil des journées il y a des clubs qui émergent et d’autres qui déçoivent » en estimant que « pour ce qui est du Chabab de Belouizdad, je pense qu’on a vraiment le profil d’un champion. Il faut juste voir depuis combien de temps le club occupe la tête du classement. » Pour l’ancien driver de la JS Kabylie et du CA Bordj Bou Arréridj, son équipe «n’a pas à craindre les autres mais juste à être nous-mêmes. On respecte les autres mais on n’a peur de personne. On est devant pas derrière.
On ne court pas après personne. Le plus grand danger c’est nous-mêmes. Si les autres gagnent et qu’on gagne aussi, on reste toujours en tête du classement. On sait ce qu’on doit faire tandis que les autres sont dépendants de nous.» Oui, l’analyse est arithmétiquement logique. Mais il se trouve que les siens lâchent du lest et cèdent du territoire sur les teams qui les chassent. Le prochain rendez-vous face au Paradou AC, prévu dans 7 jours, devient donc crucial pour repartir de l’avant. n