En ce début de saison, deux équipes se dégagent du lot en Algérie et donnent l’impression d’être prédestinées à jouer les premiers rôles. Et les deux sont engagées dans les compétitions CAF. Il s’agit de l’ES Sétif, actuel leader (7 points) de la Ligue 1 après 3 journées, et le CR Belouizdad, parti s’imposer en démonstration à Tizi-Ouzou face à la JS Kabylie (0-3) vendredi. Focus sur ce dernier.

On est loin de cette période où le team de Laâquiba avait frôlé la relégation lors de l’exercice 2018-2019. Depuis, les « Rouge et Blanc » vont beaucoup mieux. Surtout après que Madar Holding a racheté la majorité des actions de la SSPA/CRB. En allant mieux sur le plan financier, le « Chabab » a pu glaner une Coupe d’Algérie en 2019 suivie d’un sacre en championnat lors de l’exercice écoulé. Certes, cette dernière consécration était fortement discutable tant le challenge national n’a pas été à terme en étant arrêté après 22 rounds seulement pour des raisons sanitaires. Les Belouizdadis, qui avaient passé 21 tests, étaient leaders avec 40 unités et se sont vu attribuer le bouclier de champion après la consultation écrite lancée par la Fédération algérienne de football (FAF). Opération qui a décidé du sort de la compétition, le lauréat et l’attribution des places africaines.

Défense solide et réalisme à parfaire
C’est alors que les camarades de Chems-Eddine Nessakh ont été couronnés pour la 7e fois en championnat après une attente de 19 années. Par conséquent, ils ont eu le « pass » pour disputer la Ligue des Champions CAF. Et l’entame dans cette épreuve prestigieuse a été parfaite avec un double-succès (2-0/0-2) face à Al Nasr Benghazi (Libye) et une qualification au tour suivant où le Gor Mahia (Kenya) attend les Chababistes.
L’engagement dans l’épreuve africaine a contraint les poulains de Franck Dumas de différer leur début en Ligue 1 avec deux matchs qui ont été reportés. L’entrée en matière et la défense du titre a été parfaite avec trois points ramenés du déplacement chez la JS Kabylie. Au-delà du résultat technique, les banlieusards d’Alger montrent de la fluidité dans le jeu. La preuve, contre les « Canaris », ils ont pu l’emporter plus largement si ce n’était pas le portier Oussama Benbot qui a sauvé les siens d’un véritable naufrage.
Avec plus de réalisme devant, Amir Sayoud & cie risquent de faire très mal à leurs adversaires. Ils pourraient accentuer l’emprise sur les rencontres et devenir une véritable machine à gagner. D’autant plus que la défense présente des signes de solidité. Au terme des 3 premières sorties, elle n’a pas craqué. Et cela reste un facteur important pour remporter des matchs. C’est un peu tôt pour assurer que le CRB maintiendra ce rythme.

Le physique au révélateur
Toutefois, la sérénité économique et le travail de Dumas depuis son arrivée ne peuvent que favoriser la progression. Le coach paraît convaincu du potentiel de son groupe : « c’est généralement plus facile de travailler dans la semaine après une victoire. Aujourd’hui, les joueurs savent ce que je veux. Tout le monde est sur un pied d’égalité. Ça travaille bien, ça travaille très bien même. Maintenant, le plus important, c’est de garder cet état d’esprit.»
Le technicien français semble même paré à l’enchaînement du match à venir entre mise à jour du championnat et les rendez-vous de C1. « Avec un arrêt aussi long et les matchs qui vont s’enchaîner, on a la chance d’avoir un effectif étoffé et des jeunes de qualité. Je pense qu’on est à la même enseigne que les autres équipes. On travaille et on fait attention aussi. » Même s’il précise qu’« avec le temps, le physique des joueurs lâche un peu.» C’est ce qu’on vérifiera dans les semaines à venir. n