Le juge du tribunal de Tlemcen a prononcé, ce mardi, la relaxe pour les deux détenus, Benhabib Madjid et Sayah Aissam, annonce le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) dans un communiqué publié sur sa page facebook. La même source précise que les deux libérés étaient poursuivies pour  » atteinte à corps constitué et à la vie privée des personnes ». Une double accusation qui a remplacé, comme l’indique le CNLD, celle d’ « atteinte au moral des troupes« , retirée (toujours selon le CNLD) la matinée même. Cette liberation survient alors que le procureur avait demandé un an de prison ferme.
Un collectif d’avocats composé de 12 avocats avait assuré la défense.

Lire également l’article de « Reporters »: