Cette victoire est précieuse car elle a quasiment scellé le sort du championnat d’Algérie pour la saison 2021-2022. Mardi, le CR Belouizdad est parti l’emporter chez un concurrent direct pour le titre. Les Belouizdadis ont pris le meilleur sur la JS Saoura (0-1) à Béchar. Un succès qui accentue un peu plus l’écart avec les Bécharis relégués désormais à 9 longueurs à 9 journées de la fin du championnat. Compte tenu de la cadence, le «Chabab» fonce vers un 7e couronnement et le 3e de suite. Un accomplissement qu’aucun club Dz n’a réalisé jusque-là.

Par Mohamed Touileb
Une sixième victoire de rang qui rapproche, encore plus, les «Rouge et Blanc» du couronnement. Sur le plan national, les Chababistes semblent quasi-injouables. Même son dauphin n’a pas réussi à le freiner dans sa quête d’un nouveau titre domestique. Depuis le début de l’exercice, trois teams seulement ont pu s’imposer contre les Algéroise : le MC Alger, la JS Kabylie et le NC Magra avec les «Canaris» qui avaient même réussi à surprendre les «gars de Laâquiba» chez eux au stade 20 août 1955 à Ruisseau.

Paqueta a fini par convaincre
Tout ne prêtait pas à l’optimisme en début de saison. Surtout après le changement à la tête de la barre technique avec le départ de Zoran Manojlović et son adjoint tunisien Karim Sebaï. Le duo a réussi à faire de belles choses en emmenant le club pour son 8e triomphe en championnat et en quart de finale de Ligue des Champions CAF.
Après cela, la direction a décidé d’engager le Brésilien Marcos Paqueta. Et les débuts de ce dernier étaient très contestés par les supporters qui ont montré une sorte d’empressement pour voir son empreinte. Cela a tardé. Certains sont même arrivés au point de réclamer son départ. Malgré cela, le technicien de 63 ans a réussi à prouver qu’il était l’homme idéal pour diriger les double-champions d’Algérie sortants.
Sur les réseaux sociaux, les inconditionnels le qualifient déjà de «Magicien». Et quand il va s’imposer chez une JSS réputée pour être très difficile à manœuvrer chez elle, cela ne peut qu’augmenter sa cote. D’ailleurs, même le public de la formation de Béchar n’a pas hésité à saluer et applaudir ses poulains après le match de mardi. Et cela a fait chaud au cœur à l’ancien coach de Botafogo.

La Ligue des Champions, un autre coefficient
Pour lui, il y a une autre épreuve où ses poulains devront faire leurs… preuves. Il s’agit de la Ligue des Champions CAF où son prédécesseur s’était arrêté en quart de finale lors de la séquence écoulée face à l’ES Tunis.
Pour l’opus en cours, il y aura un autre derby maghrébin pour les Dz. Il les opposera au Wydad Athletic (Maroc) dans 2 jours. L’explication «aller» se jouera au stade 5 juillet 1962 (Alger). Paqueta et sa bande essayeront de s’imposer avant de se rendre chez les Casaouis le 23 avril prochain. La conquête de l’Afrique est désormais la prochaine étape pour le CRB qui semble dominer outrageusement les débats en Algérie.