Selon les informations du quotidien espagnol AS, le PSG se serait positionné sur Sergio Ramos, en fin de contrat en juin prochain au Real Madrid. Le club de la capitale pourrait lui offrir un contrat de trois ans et un salaire annuel de 20 millions d’euros nets.
Sergio Ramos doit se prononcer sur son futur avec le Real Madrid. Selon les informations de As, le PSG serait sur les rangs pour recruter le défenseur international espagnol de 34 ans. « Le PSG se positionne pour Ramos, le club lui offrira trois ans de contrat et un salaire de 20 millions d’euros nets par an », titrait le quotidien espagnol hier matin. A l’heure actuelle, l’ancien joueur du FC Séville est sous contrat avec le Real Madrid jusqu’au 30 juin 2021. S’il ne prolonge pas d’ici là, il sera libre de s’engager dans le club de son choix dès le 1er janvier prochain.

Zidane veut le garder
Selon des sources proches des Merengues, citées par AS, le champion d’Espagne en titre n’est pas disposé à lui proposer plus d’un an supplémentaire. Il s’agirait d’une tradition pour les joueurs de plus de 30 ans, que le Real Madrid a seulement contournée, par le passé, pour faire rempiler Cristiano Ronaldo. C’est notamment pour cette raison que Pepe n’a pas souhaité prolonger en 2017 pour finalement s’engager au Besiktas Istanbul.
Le PSG, lui aussi fortement impacté par la crise économique, pourra-t-il offrir un salaire stratosphérique à un joueur qui fêtera ses 35 ans le 30 mars prochain ? Toujours est-il que le Real Madrid travaillerait déjà sur l’après Sergio Ramos, selon AS. Et le nom de David Alaba circulerait avec insistance du côté de la capitale espagnole.
Pour sa part, Sergio Ramos aurait fait part, à ses proches, de son souhait de finir sa carrière au Real Madrid, qu’il a rejoint il y a quinze ans.
Mais au vu de ses prestations de haute facture et de son statut au sein de l’équipe, l’Andalou aimerait recevoir une offre de prolongation supérieure. De son côté, Zinédine Zidane a également poussé pour conserver son capitaine.
« C’est notre leader et nous voulons qu’il continue ici pendant de nombreuses années », a répété le Français à plusieurs reprises. n