Le PSG aurait besoin de vendre pour 180 millions pour équilibrer ses comptes à en croire L’Equipe ou encore Le Parisien. Un montant conséquent qui interroge. Comment Paris peut-il atteindre cette somme si les vice-champions de France ne souhaitent pas se séparer de Kylian Mbappé cet été ?
C’est une somme qui laisse songeur. Par son ampleur. Et les conséquences que cela peut avoir sur le groupe du PSG. Selon Le Parisien et L’Equipe, le club parisien doit trouver comment récupérer entre 180 et 200 millions d’euros en vendant des joueurs. La raison ? Ses pertes colossales suite notamment à la pandémie du Covid-19 (elles monteraient à plus de 250 millions d’euros !).
Et les renforts pour améliorer l’effectif du PSG n’arrangent évidemment rien, même si Paris l’a essentiellement joué fine jusqu’à présent en s’offrant libre Giorginio Wijnaldum et en attendant Gianluigi Donnarumma et Sergio Ramos. Alors une question s’impose ? Comment vendre pour au moins 180 millions ?

L’OPTION MBAPPÉ RÉSOUDRAIT TOUT… SUR LE PLAN FINANCIER
Cela semble énorme dans le contexte actuel. Surtout pour une formation parisienne plus connue pour sa capacité à acheter qu’à bien vendre depuis l’arrivée du QSI. La première option saute évidemment aux yeux : lâcher Kylian Mbappé, qui n’a plus qu’un an de contrat avec le PSG et ne semble pas disposé à prolonger. Même avec un contrat court, le champion du monde fait saliver toute l’Europe. Sa vente permettrait même de combler une grosse partie du déficit parisien. Mais face au risque de le voir partir libre l’été prochain, Nasser al-Khelaïfi, le président parisien, a affirmé son intention de ne pas le céder !
Si Paris ne se sépare vraiment pas de sa perle de Bondy, c’est une excellente nouvelle pour le côté sportif. En revanche, l’affaire se complique forcément sur le plan financier. Leonardo va même devoir trouver une formule magique pour parvenir aux 180 millions évoqués. Car les candidats au départ ne sont pas légion. Ou pas forcément très «bankables». Jugez plutôt.

UN ÉCRÉMAGE SÉVÈRE POUR FAIRE MONTER LA BALANCE
Selon Le Parisien, plusieurs joueurs seraient sur la liste des départs envisagés par le directeur sportif brésilien. Au milieu et alors que Julian Draxler vient de prolonger, il y aurait par exemple Pablo Sarabia (dont la valeur marchande est estimée à 22 M€ selon Transfermark), Ander Herrera (13 millions), Leandro Paredes (20 M€) ou encore Idrissa Gueye (15 M€). Et en défense, on trouve Thilo Kehrer (25 M€), Abdou Diallo (25 M€) et Layvin Kurzawa (12 M€). Des noms plus ou moins logiques avec l’arrivée de Giorginio Wijnaldum au milieu, et celles annoncées de Sergio Ramos et Achraf Hakimi en défense. Histoire d’éviter l’embouteillage, il serait bon de dégraisser un peu.
Dans le lot, certains seront plus faciles à lâcher. Pablo Sarabia, qui signe un bel Euro avec l’Espagne, semble par exemple être une possibilité intéressante à l’image de Leandro Paredes, même s’ils laisseraient un vide à Paris. L’ancien de Séville est d’ailleurs évoqué dans un deal avec Joaquim Correa dernièrement mais Paris n’a pas besoin d’un échange mais de cash. Mais même en vendant tous ces joueurs (et en les négociant très bien dans cette période de crise et alors que certains ne se sont pas vraiment mis en évidence cette année!), le total des ventes dépasserait à peine les 130 millions d’euros. Ce qui imposera un sérieux lifting à l’effectif de Mauricio Pochettino. Mais serait déjà une belle prouesse de la part de Leonardo.

QUE FAIRE DES GARDIENS ET D’ICARDI ?
Alors comment aller plus loin sans trop amoindrir le groupe parisien ? Il faudra peut-être accepter certaines concessions. Au poste de gardiens, il y a ainsi des choses à réaliser si Donnarumma débarque bien sur les bords de la Seine. Vendre définitivement Alphonse Areola s’impose ainsi après sa bonne saison à Fulham où il avait une option d’achat à 12 millions. Surtout que le portier possède quelques courtisans après son année en Premier League. Et quid de Keylor Navas ? Le Costaricien va-t-il accepter la concurrence avec l’Italien ? Même à 34 ans, il peut en tout cas attirer du monde et rapporter presque 10 millions au PSG au vu de son expérience et de ses dernières saisons. Mais ce n’est pas forcément gagné, le marché des gardiens étant toujours particulier.
Enfin devant, il y a une éventualité qui pourrait bien aider à faire monter la cagnotte : Mauro Icardi. Alors que le PSG négocie pour faire revenir Moise Kean, l’Argentin, acheté dans les 50 millions d’euros en mai 2020, n’a pas vraiment séduit cette saison avec ses 13 buts en 28 matches. Et il est toujours désiré par certains clubs notamment italiens. Le souci : son prix a bien baissé après sa saison en demi-teinte… Mais en le lâchant dans les 40 millions d’euros, Leonardo, qui possède également la possibilité de céder une nouvelle fois quelques jeunes prometteurs (Arnaud Kalimuendo…), pourrait s’aider dans une mission qui s’annonce bien délicate. n