Si l’équipe nationale a pu se qualifier à la CAN-2022 au bout de 4 journées dans la campagne de qualification, elle le doit à Riyad Mahrez. Considérablement. En effet, le capitaine de l’EN a eu un rôle important face au Zimbabwe à l’occasion de la double confrontation. Deux buts et une passe décisive sur les deux rencontres de novembre, le capitaine des « Verts » a été brillant. Le tout en étant blessé. C’est Djamel Belmadi qui a fait cette révélation.

On l’a vu grimacer au moment de célébrer la 3e réalisation contre les « Warriors » lors de la 3e journée lundi dernier. A partir de là, on s’est quelque peu inquiété pour son état physique. Quelques jours plus tard, on en a eu la confirmation. Mahrez était, bel et bien, diminué. Mais ça ne l’avait pas empêché de briller et de répondre présent pour montrer le chemin du Cameroun, où se tiendra la prochaine messe continentale (09 janvier – 06 février 2022), à des « Fennecs » beaucoup moins inspirés qu’à l’accoutumée.
Ayant mal au dos depuis son arrivée au regroupement, l’ailier des « Verts » a serré les dents pour prendre part aux deux explications. Et ce, même si Belmadi lui avait proposé de le ménager pour le match « retour » et lui épargner le long trajet. Les propos de Belmadi montrent à quel point son talentueux gaucher se sent concerné quand il s’agit de la sélection. Son envie d’apporter son supplément d’âme même quand il a mal au corps est palpable. Ses douleurs dorsales étaient là avant même le premier match au stade 5 juillet 1962 (Alger). En un peu plus de 70 minutes passées sur la pelouse du temple olympique, le Mancunien a eu le temps de distiller une passe décisive et mettre les siens à l’abri en inscrivant le 3e but.

« Séances raccourcies »
« Riyad a joué les deux matches contre le Zimbabwe avec un gros problème au dos. Il est même parti faire un examen radiologie à Sidi Moussa avant le match à domicile », a confié Belmadi qui estime qu’« un gars comme Riyad qui raccourcit sa séance d’entrainement c’est tout sauf anormal. Le gars avait vraiment mal il a joué en étant diminué.»
Le coach a aussi souligné qu’« il n’a même pas célébré le but qu’il a marqué contre le Zimbabwe au 5 juillet. Au match retour c’est 10 heures de vol quand même. Il avait encore plus mal mais il voulait absolument jouer le match. Il part faire cette longue distance alors qu’il a ce match contre Tottenham ce week-end.»

Anthologie et antalgie
En tout cas, ce sérieux pépin physique n’a pas empêché l’ex sociétaire de Leicester City de s’offrir un but anthologique. Il aurait même donné des maux de dos à son vis-à-vis du Zimbabwe sur une feinte et un changement d’appui dont lui seul connaît le secret. Ces révélations de Belmadi reflètent clairement l’état d’esprit et l’investissement de Mahrez en sélection. Et El-Khadra le lui rend bien puisqu’il est reparti requinqué à Manchester. Avec les Skyblues, il n’avait pas pris part au sommet contre Liverpool.
Son entraîneur Pep Guardiola avait alors assuré qu’il ne souffrait d’aucun problème physique. Cela dit, Mahrez a prouvé que tout est compensable quand on jouit d’un aussi exceptionnel bagage technique. Reste maintenant à savoir si cela n’impactera pas sur son état physique dans l’avenir. Jouer blessé n’est pas tout à fait recommander. Mais Riyad a préféré faire une entorse à la règle par devoir. Cela démontre l’estime qu’il a pour le maillot algérien. n