La ministre de la Culture, Malika Bendouda, a mis fin aux fonctions du chargé de gestion de l’Office Riadh El-Feth (OREF), à compter d’aujourd’hui mercredi suite à « la situation de blocage » dans laquelle se trouve l’Office du fait d' »un défaut de gestion« , indique un communiqué du ministère. La décision de limogeage du chargé de gestion de l’OREF a été prise en raison « d’un non respect des instructions« , constituant ainsi « un manquement aux devoirs« , a expliqué la ministre. « Le non-respect des instructions », qui constitue « un manquement aux devoirs » est à l’origine de cette décision, a précisé la ministre. Le ministère avait ouvert une enquête ces derniers mois concernant l’état de blocage auquel faisait face l’OREF, ayant été au coeur des préoccupations des travailleurs et qui a donné lieu à un « défaut de gestion », note la source. La ministre a engagé un « dialogue avec le partenaire social », lequel a été couronné par une série d’instructions portant « prise en charge immédiate des revendications légitimes des travailleurs et proposition d’un plan de redressement pour rétablir les équilibres financiers de l’établissement, outre la réforme de son système de gestion », conclut la même source