Au total, il y aura 36 clubs engagés dans le second palier footballistique. Ils seront répartis sur deux groupes de 18. Ce qui fait 34 matchs à jouer dans chaque poule en cas du maintien du système classique en aller-retour. Le tout sans compter les matchs de « play-off » et « play-down ». Comment la Fédération algérienne de football (FAF) pourrait terminer la saison sans couacs ? Telle est la question.

Un autre souci de calendrier et une autre équation délicate à régler pour le Bureau Fédéral (BF) qui se réunira à la fin du mois avec un nouveau dossier brûlant. Celui de la Ligue 2 qui devrait reprendre au mois de février à venir. Kheireddine Zetchi, président de la FAF, avait déjà coupé court aux rumeurs qui évoquaient l’annulation, pure et simple, des compétitions dans le second niveau footballistique du pays. C’était lors de son dernier passage à la Radio Chaîne III le 27 novembre dernier quand il avait annoncé que lui et son équipe fédérale étaient « dans l’attente du feu vert des autorités pour autoriser les clubs de la Ligue 2 à entamer les entraînements au mois de décembre. Le coup d’envoi du championnat sera donné juste après (en février, ndlr). Nous allons commencer d’abord par la Ligue 2, après on va aller au fur et à mesure avec les autres championnats.»
Ainsi, lundi soir, le Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a donné l’autorisation aux 36 pensionnaires de la seconde division pour une « reprise progressive des activités sportives ». « Après reconduction du protocole sanitaire adopté par le Comité Scientifique de Suivi de l’Évaluation de la Pandémie du Coronavirus Covid-19, en coordination avec le Centre National de la Médecine du Sport (CNMS), il a été décidé ce qui suit : La reprise des entraînements des clubs de football de la ligue deux (2), à partir du dimanche 20 Décembre 2020 et La reprise du championnat de football de ligue deux (2), à partir du mois de février 2021», indiquait le communiqué émanant du département ministériel.

17 matchs sur terrains neutres ou 3 groupes de 12
Habituellement, l’exercice se termine vers la fin mai ou début juin au maximum. En considérant la deadline traditionnelle, il y aura un intervalle de 3 mois et demi voire 4 mois dans lequel il faudra faire jouer les 36 journées théoriques. Cela relève de l’impossible. C’est pour cela que, selon nos sources, deux solutions seront soumises par le BF.
La première consistera à confronter les 18 teams une seule fois seulement sur terrain neutre. Le premier du groupe Centre-Est et celui du groupe Cebtre-Ouest accèderont directement en Ligue 1 alors que les 2e et 3e de chaque poule animeront les play-offs. Quant à la seconde alternative, elle sera de scinder les 36 équipes en 3 groupes de 12 avec la montée du leader à l’issue des 11 explications ou 22 dans le cas où la formule « aller –retour » est maintenue à raison de 2 matchs par semaine.
Après avoir décidé de préserver le mode de compétition habituel en Ligue 1 suite après vote des 20 représentants des clubs de l’élite, la FAF devrait trancher seule cette fois étant donné que la LFP de Medouar n’est plus concernée par la Ligue 2 car cette dernière n’est plus considérée comme professionnelle dans la nouvelle pyramide du football algérien. Le verdict que prononcera le BF dans deux semaines fera probablement jaser. Wait & see. n