Un départ surprise. Cet été, le Real Madrid pensait être tranquille sur le mercato. Les Merengues ont rapidement bouclé les arrivées d’Antonio Rüdiger et d’Aurélien Tchouameni. En parallèle, ils ont commencé leur dégraissage en se séparant de Luka Jovic, Kubo, Borja Mayoral, Reinier et des éléments en fin de contrat, à savoir Isco, Marcelo et Gareth Bale. Mais les dirigeants espagnols ont encore d’autres chats à fouetter puisqu’ils doivent régler les cas Marco Asensio, Dani Ceballos et Mariano Diaz. Des joueurs qui sont des seconds couteaux et/ou qui n’entrent pas dans les plans du club.
Relativement calme cet été, le club ibérique s’agite en coulisses depuis mardi. En effet, les pensionnaires du stade Santiago-Bernabéu ont été attaqués par Manchester United pour Casemiro. Alors qu’on pensait que l’assaut des Red Devils serait un échec, finalement l’opération est en très bonne voie. Le Brésilien, qui va toucher un salaire en or à MU, va donc quitter les Madrilènes. Ce, même si Carlo Ancelotti estime qu’il est indispensable. Le remplacer ne sera pas une mission facile. Mais le Real Madrid a encore le temps de trouver un remplaçant sur le marché.

Pas de remplaçant pour Casemiro
D’ailleurs, AS a révélé hier que Bruno Guimarães était la priorité pour remplacer Casemiro. Selon nos informations, les Merengues sont bien intéressés mais l’ancien de l’OL est concentré sur sa saison à Newcastle, qui n’est pas vendeur. De toute façon, la stratégie de la Casa Blanca est déjà claire pour cet été. AS et Marca expliquent que, malgré le départ de Casemiro, le Real Madrid compte suivre sa feuille de route et ne recrutera pas de milieu de terrain supplémentaire. L’idée est de continuer le projet entamé ces dernières saisons en réalisant une transition en douceur pour remplacer le trio Casemiro-Kroos-Modric. Deux départs étaient prévus lors des deux prochaines années. A Madrid, on imaginait toutefois que le Croate de 37 ans serait le premier à s’en aller. Finalement, c’est Casemiro qui va partir. Pour anticiper la fin de ce trio magique, les Espagnols ont déjà Federico Valverde et Eduardo Camavinga. Ils ont été rejoints cet été par Aurélien Tchouameni, dont l’intégration va être accélérée.

Les Merengues suivent leur feuille de route
Annoncé partant, Dani Ceballos pourrait finalement rester et saisir sa chance, lui qui est apprécié par le vestiaire et Carlo Ancelotti. Un coach qui va donc se retrouver avec 6 milieux. Marca ajoute également que le technicien italien pourrait également utiliser le polyvalent David Alaba dans l’entrejeu. L’Autrichien, très expérimenté, a déjà évolué à ce poste en sélection comme avec le Bayern Munich. Ancelotti ne manque pas de solutions assure donc Marca, qui est persuadé que Madrid va bien digérer le départ du Brésilien. En conférence de presse ce vendredi, Ancelotti, qui a confirmé le souhait Casemiro de s’en aller, en est aussi certain.
«Si Casemiro part, nous avons six milieux de terrain. Avec Casemiro, nous en avions sept. Je pense que six suffisent pour gérer toute la saison. Ces six sont très très bons. Nous avons des pièces de rechange dans ce style. Tchouameni est l’un des meilleurs milieux. Il y a l’option de Toni Kroos, comme lors de ma deuxième année ici. Nous avons Camavinga, qui a joué l’année dernière. On ne peut pas remplacer un joueur avec les caractéristiques de Casemiro, mais on en a d’autres. Tchouameni ressemble plus à Kroos car il a des caractéristiques plus défensives (…) Je suis sûr que nous nous en sortirons bien avec et sans Casemiro, tout le monde reconnaissant l’importance de ce joueur et l’amour que nous lui portons». n