Le CB Mila accède en interligues, la joie est à son comble dans toute la ville, le rouge et le blanc, couleurs du club ornent les places publiques, les magasins et les balcons. Le dernier match du CBM, joué, avant-hier à domicile, et qui s’est achevé par la victoire du club local a drainé la grande foule,

venue fêter l’accession. La symbiose entre les joueurs, les séquences de jeu, les buts, était parfaite durant toute la partie. Les supporters fort nombreux n’ont cessé de danser et chanter à la gloire des joueurs et des dirigeants qui, cette saison, ont réussi à leur redonner le sourire, à les faire vibrer et leur rappeler la grande époque de leur club fétiche de football, le seul de la ville qui, pour rappel, évoluait, il y a quelques années en Division nationale 2 avant de broyer du noir jusqu‘à se retrouver en division de wilaya. Le CBM a réussi, en deux saisons, deux accessions successives. Mila est en fête, le football en est la cause et c’est tant mieux pour la ville et les fans du CBM qui rêvent d’autres accessions et d’autres fêtes. Grâce au football, la ville de Mila est sortie de sa monotonie. Vivement d’autres accessions !

Quinze pièces de théâtre au menu

La Maison de la culture Moubarak El-Mili a abrité, du 3 au 6 du mois courant, les épreuves qualificatives à la 51e édition du Théâtre national amateur de Mostaganem. Le jury, composé de spécialistes du quatrième art, en place à Mila, sélectionnera les meilleures pièces. En sus de la ville hôte (Mila), neuf wilayas de l’Est, Annaba, Skikda, Sétif, Bordj Bou-Arréridj, Guelma, Khenchela, Oum El Bouaghi, Biskra, Jijel, et la wilaya de Tizi Ouzou, participent à ces éliminatoires. Au total, le public milevien, amateur ou amoureux du quatrième art, assistera à quinze pièces théâtrales où drames, comédies et quotidien du peuple seront au menu du jeudi au samedi, vendredi après-midi inclus. Les wilayas de Jijel, Guelma et Annaba sont représentées chacune par deux troupes. La troupe locale « Le théâtre libre Milev 86 a ouvert les débats avec sa pièce « La vie éternelle ». La troupe de Sétif clôturera les éliminatoires avec la présentation de « Spécial bentour ».

Plus de 22 milliards de centimes pour l’aménagement urbain de Téleghma

La commune de Téleghma, dans la zone sud de la wilaya de Mila, a alloué une enveloppe de plus de 22 milliards de centimes pour l’assainissement urbain de la ville. La somme allouée, au vu de l’impraticabilité de toutes les artères de l’agglomération, en particulier dans les cités populeuses de Z’Mala et Ouled Smaîl, semble, à priori, insuffisante pour combler toutes les tares existantes et rendre à la ville sa splendeur d’antan. Des égouts à ciel ouvert, des nids-de poule, des décharges sauvages, fruits de la passivité des anciennes assemblées qui se sont succédées à la tête de la commune et dont le blocage a de tout temps été la caractéristique principale de leur gestion, auront marqué le passage de ces élus qui par « taghennent » ont laissé la ville et les douars et mechtas environnants tomber dans la déchéance et le sous-développement.

Yahia Beni Guecha : La gestion du réseau d’AEP «prochainement» confiée à l’ADE

La gestion du réseau d’alimentation en eau potable (AEP) des communes de Yahia Beni Guecha et de Sidi Khelifa sera «prochainement»confiée à l’Algérienne des eaux (ADE), a indiqué le directeur de cette entreprise, Nouar Abderrahmane. L’antenne locale de l’algérienne des eaux (ADE), qui gère actuellement le réseau AEP de 19 communes, prendra en charge «incessamment» quatre (4) autres communes, a fait savoir le responsable, précisant que l’ADE œuvre en collaboration avec les services de la wilaya et communaux à parachever les procédures administratives nécessaires. Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’application des accords entre le ministère des Ressources en eau et celui de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a-t-on encore noté. M. Nouar a également souligné que la gestion du réseau AEP des communes de Chigara, Minar Zarza, Tassadane Haddada, Tessala Lemtaï et Aïn Mellouk seront confiées à l’ADE «dès l’année prochaine». A l’horizon de l’année 2020, la gestion du réseau AEP des six (6) communes restantes, à savoir Benyahia Abderrahmane, Elayadi Barbes, El Mechira, Ouled Khalouf, Aïn Beida Harriche, Zeghaia, sera également confié à l’entreprise de l’algérienne des eaux, a affirmé la même source.