Très prolifique en sélection algérienne dont il est le buteur historique avec 37 pions, Islam Slimani n’avait, jusqu’à jeudi soir, pas pu marquer plus d’une fois dans un match avec l’Olympique Lyonnais qu’il a rejoint la saison écoulée. Désormais, c’est chose faite. Et cela pourrait ouvrir un nouveau chapitre de la collaboration entre le «Fennec» et les «Gones».

Par Mohamed Touileb
Un autre joueur aurait pu perdre le fil du match. Mais pas Islam Slimani. Avant de claquer un doublé jeudi soir en réception du Sparta Prague (3-0) en Europa League, l’avant-centre a été l’auteur d’un gros raté. Une maladresse qui lui a valu des railleries. Cet épisode, il l’a évoqué au terme d’une partie qui a finalement été, sur les plans personnel et collectif, très aboutie. Durant cette soirée, le Rhodanien a fait l’ascenseur émotionnel en gardant un mental exceptionnel !
Ces deux célébrations en disaient long. Slimani était clairement fâché. Parce qu’il a été conspué. Cependant, le Vert a répondu de la plus belle des manières à la partie moqueuse des supporters. Deux buts : un pour décanter la situation et l’autre pour faire le break. C’est grâce à lui que les Gones ont pu empocher les 3 points.

En fait, c’est quoi douter ?
Revenant sur son face-à-face mal conclu lors du premier acte, l’ancien sociétaire de Leicester City a assuré que «je n’ai pas du tout douté après ce duel. La preuve, Jai réussi le second. Ce sont des choses qui arrivent quand on est attaquant. Le plus important c’est d’avoir marqué celui d’après». En outre, SuperSlim révèle que «ce premier but me plaît» en pensant que «j’ai dû faire la même chose sur la première occasion, dribbler le gardien».
Par ailleurs, la performance du meilleur buteur de l’histoire de l’EN a été saluée par son entraîneur Peter Bosz. «J’étais heureux après son deuxième but de pouvoir le sortir. J’avais peur qu’il se reblesse encore. En première période, on a manqué de rythme. On a joué beaucoup de ballons aériens et pourtant il a su bien les jouer, les dévier, les garder. Et enfin, ces deux buts en seconde période le récompensent. C’est super pour lui», note le successeur de Rudi Gracia.

Concurrence : Dembélé, un sacré client !
En frappant à deux reprises, Slimani aura été l’un des joueurs les plus en vue de la soirée européenne de jeudi. Cela lui a valu une nomination pour le titre de joueur de la semaine. Il s’est retrouvé avec Saïd Benrahma (West Ham United), Moussa Diaby (Bayer Leverkusen) et Ricardo Horta (Sporting Braga).
C’est clair, le longiligne fer de lance a tiré profit de sa 5e titularisation en 16 matchs toutes compétitions confondues cette saison. Il devra confirmer cela ce soir chez le Stade Rennais (20h45) en Ligue 1 UberEats. Un duel dans lequel il devrait débuter puisque son concurrent Moussa Dembélé (6 matchs pour 4 buts et 1 offrande avant sa blessure), qui sera difficile à déloger, est à l’infirmerie (fissure du péroné). Par la suite, il va retrouver l’équipe nationale pour les tests contre le Djibouti et le Burkina Faso.