Le prix du panier de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a poursuivi son recul à la fin de la semaine écoulée, à moins de 38 dollars le baril, selon les données de l’Organisation publiées sur son site web. Ce panier de référence de l’Opep (ORB), qui comprend le pétrole algérien (le Sahara Blend), s’est établi à 37,12 dollars le baril jeudi contre 38,42 dollars mercredi dernier, a précisé la même source. L’ORB avait entamé le mois courant à 39,94 dollars le baril avant d’évaluer entre 40 et 41 dollars le baril et puis chuter à 37 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres, sur lequel est établi le pétrole algérien a terminé la séance de vendredi, à 37,46 dollars, en baisse de 0,5% ou 19 cents par rapport à la clôture de jeudi. A New York, le baril américain de WTI pour le même mois a lâché 1,1% ou 38 cents, à 35,79 dollars. En plongeant respectivement de 10% et 11% sur la semaine, les deux contrats de référence ont enregistré leur pire chute hebdomadaire depuis avril. Les prix restent affectés par la pandémie de coronavirus notamment avec les restrictions croissantes qui jettent une ombre sur les perspectives de la demande à court terme. D’autre part, la reprise rapide de la production libyenne exerce une pression supplémentaire sur les cours de l’or noir. Du côté de l’Opep +, les pays signataires de la Déclaration de la coopération se sont engagés, lors de la réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep et non Opep (JMMC) tenue le 19 octobre par vidéoconférence, à se conformer pleinement à leur engagement et à compenser tout déficit au titre des plans de compensation présentés au Comité pour une période prolongée jusqu’en décembre 2020. «De cette manière, tous les pays participants ont été encouragés à redoubler d’efforts pour compenser des volumes surproduits afin d’atteindre l’objectif de rééquilibrage du marché et d’éviter des retards indus dans le processus», a souligné le JMMC dans son communiqué final. Actuellement les signataires de l’accord de réduction de production d’avril dernier appliquent une baisse de 7,7 millions de barils par jour , qui sera ramenée ramené à 5,8 millions en début d’année prochaine, sachant qu’une nouvelle réunion du JMMC est attendue pour le 17 novembre. Elle sera suivie de la 180éme réunion de la Conférence de l’Opep fixée pour la fin du mois prochain , tandis que la 12éme réunion ministérielle de l’Opep et Non -Opep est programmée pour le 1er décembre prochain, selon le planning fixé par l’Organisation.