L’équipe nationale retrouvera les matchs officiels le 8 septembre prochain avec cette opposition prévue face à la Gambie. Une rencontre comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 que devrait abriter le Cameroun l’été prochain.

Pour sa première sur le banc de l’Algérie, Belmadi n’envisage pas de véritable révolution tactique parce que le temps est court.
Malgré cela, il a fait quelque choix fort pour ce qui est de l’effectif. S’il a rappelé les portiers Raïs M’Bolhi et Azzedine Doukha, le successeur de Rabah Madjer a décidé de se passer des services de Carl Medjani qui
était dans la dernière liste lors des matchs amicaux de juin. L’ex-capitaine des «Fennecs » doit retourner à sa retraite.
En septembre 2017 juste après la défaite de l’Algérie face à la Zambie à Constantine, Medjani avait décidé de raccrocher avec l’EN. « Medjani est venu nous voir après le match contre la Zambie (défaite 1-0), le 2 septembre dernier, pour nous informer de sa décision de prendre sa retraite internationale. Il nous a dit qu’il voulait laisser sa place aux jeunes », avait révélé Zetchi. Le concerné a été pourtant rappelé par Madjer qui voulait reconstruire sa défense autour de celui qui avait donné 7 ans de sa vie pour « El-Khedra ». Lui qui a été brillant dans son rôle de sentinelle lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil.
Avec la prise de rênes des affaires technique de l’EN par Belmadi, le sociétaire du Sivasspor (Turquie) ne semble plus avoir une place dans le dispositif de driver algérien. Malgré son statut d’ancien capitaine (il a porté 15 fois le brassard en 62 capes), le joueur formé à l’AS Saint-Etienne devra, apparemment, faire un trait sur les prochaines dates de la sélection.
Surtout qu’il n’est pas vraiment en vue  avec son club dans le championnat turc. En tout cas, il savait que, quelque part, il serait trop court la CAN 2019 puisqu’il aura 34 ans.
On gardera de lui son but très précieux contre le Burkina Faso le 12 octobre 2013 à Ouagadougou lors du match barrage pour le Mondial 2014.
Une réalisation qui a pesé dans la qualification pour le tournoi universel. On soulignera aussi sa disponibilité et le fait d’avoir toujours répondu présent lorsque le sélectionneur l’ont appelé.
Pour preuve, il n’avait pas hésité à remettre ses crampons à l’international pour répondre favorablement à la convocation de Madjer. Medjani a eu le temps d’inscrire un dernier but le 22 mars dernier contre la Tanzanie (victoire 4 buts à 1) au stade 5-Juillet 1960. Merci « capitano ».M. T.