Ciblé par les critiques ces dernières semaines après un début de saison timide sur le terrain et au niveau des statistiques, Neymar a répondu de la meilleure des manières vendredi contre le LOSC (2-1). Auteur d’une prestation remarquée, qui lui a valu les félicitations des Ultras, le Brésilien s’est montré décisif dans le money-time en offrant le but de la victoire à Angel Di Maria.
Neymar tient enfin son match référence cette saison. Passé complètement à côté du Classique dimanche dernier à Marseille (0-0), le Brésilien a montré qu’il restait un joueur majeur du Paris Saint-Germain, malgré les doutes des dernières semaines. Sans Kylian Mbappé, forfait, et avec un Lionel Messi remplacé à la pause par Mauro Icardi après un premier acte fantomatique, l’ancien Barcelonais a pris les choses en main et de fort belle manière ce vendredi soir. Neymar a en effet donné la bonne impulsion à son équipe qui a réussi à renverser le LOSC (2-1).

Réponse sur le terrain
Avant-hier, Neymar a fait du Neymar, ce qui lui a valu les encouragements des Ultras parisiens : des dribbles, de l’abnégation au pressing et surtout une passe décisive dans le money-time (88e) pour Angel Di Maria. Une offrande qui permet donc au PSG de prendre sa revanche sur le champion de France en titre, qui s’était imposé au Parc des Princes en avril dernier (0-1), mais surtout de conforter sa première position au classement de Ligue 1, avec déjà dix points d’avance sur le deuxième Lens, qui a un match de retard.
Ciblé par les critiques ces dernières semaines, Neymar a répondu au micro d’Amazon Prime. Après l’avoir fait sur le terrain. «Les critiques sont normales. Cela fait quinze ans que je joue au football, cela me laisse indifférent. La critique la plus importante, c’est la mienne et ma réponse est pour l’équipe sur le terrain. On sait ce qu’on fait sur et en dehors du terrain, moi je suis bien, je suis tranquille», a déclaré le Brésilien.

Confirmation attendue face à Leipzig
Outre des prestations sans relief depuis le début de la saison, Neymar était également sage sur le plan des statistiques avant d’être de nouveau décisif ce vendredi soir : un but sur penalty contre Lyon (2-1) et deux passes décisives à Metz (2-1) et contre Montpellier (2-0). Si le joueur de 29 ans n’a pas encore ouvert son compteur en Ligue des champions (il était forfait pour la réception de Leizpig la semaine passée), sa prestation face au LOSC va certainement rassurer ses fans parisiens et brésiliens.
Surtout après ses propos dans l’entretien qu’il a accordé au début du mois à DAZN. «Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde, a lancé le joueur du PSG, créant une onde de choc sur la planète football. Je la vois comme telle parce que je ne sais pas si j’ai encore la force mentale pour faire face au football. Alors je vais essayer de faire au mieux, de gagner avec mon pays, de réaliser mon plus grand rêve d’enfant. Et j’espère y arriver.» Face aux interrogations, Neymar a répondu de la meilleure des manières, en attendant la quatrième journée de la phase de poules de C1 face à Leipzig mercredi.