Les prix du pétrole étaient en baisse lundi, lestés par un confinement en Chine qui menace la demande en or noir et la crise ukrainienne.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 2,28% à 100,44 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en mai cédait quant à lui 2,35% à 95,95 dollars.

“Actuellement, ce sont surtout les mauvaises nouvelles en provenance de Chine qui pèsent sur les prix, alors que le nombre de cas de Covid continue d’augmenter”, commente Barbara Lambrecht, analyste chez Commerzbank.

Confrontée à la pire vague de Covid-19 en Chine depuis le début de l’épidémie, Shanghai, la capitale économique du pays, est en confinement total ou partiel depuis deux semaines.