Dix-huit journées à caser d’ici le 30 juin. Une date définie par la Confédération africaine de football (CAF) comme ultimatum pour que les qualifiés aux tournois interclubs envoient leur dossier d’engagement. Sachant que le championnat algérien en est à sa 20e étape, cela nous fait une moyenne d’un match tous les 3 jours à faire jouer pour les 20 clubs de Ligue 1. S’il n’y avait pas d’équipes à savoir le CR Belouizdad et le MC Alger ainsi que la JS Kabylie, engagées dans les compétitions africaines interclubs, cela aurait été concevable. Mais toutes les données indiquent que la FAF va, une nouvelle fois, se retrouver dans une situation délicate.

Par Mohamed Touileb
L’année dernière, il a fallu arrêter le championnat sans qu’il aille à son terme et désigner les représentants algériens en fonction du classement en l’état. Une consultation écrite avait permis à la FAF de s’en tirer avec un minimum de dégâts. Cette année, Charaf-Eddine Amara, nouveau patron de l’instance, pourrait aussi se retrouver dans une situation très inconfortable. Surtout que la cadence avec laquelle la séquence 2020-2021 avance laisse prévoir de boucler la saison pour la fin juillet.
La Coupe de la Ligue en fardeau
Problème : la CAF a déterminé le 30 juin comme ultimatum pour les différentes structures footballistiques nationales afin de l’informer sur les équipes qui vont jouer la Ligue des Champions et la Coupe de la Confédération pour l’opus 2021-2022. Le championnat d’Algérie ne pourra, en aucun cas, être clôturé à cette date sachant que la phase « aller » s’est terminée le 01 mai seulement alors que l’exercice a été lancé le 26 novembre.
Quand on fait le calcul, on remarque que la première partie du challenge s’est étalée sur un peu plus de 5 mois. Peut-on envisager de remplir un calendrier de 2 mois avec 19 journées ? La tendance est clairement défavorable et négative. D’ici ce délai, la FAF peut seulement avoir le nom de celui qui prendra part à la Coupe de la Confédération CAF car il s’agit du vainqueur de la Coupe de la Ligue. Cette compétition a été relancée pour attribuer le ticket du 4e qualifié. Ce n’était pas forcément une bonne idée car elle ne fera que densifier l’agenda déjà chargé et restreint.

La JSK engagée sur trois tableaux !
La Coupe de la Ligue est au stade des ¼ de finale. Huit équipes sont en lice parmi lesquelles la JS Saoura, l’USM Alger et la JS Kabylie qui font office de favoris. En parlant des « Canaris », il faut savoir qu’ils sont à une unité de la 3e place en championnat et qu’ils ont aussi des quarts de finale de la Coupe de la Confédération CAF à disputer. Ça sera contre le CS Sfaxien le 16 du mois en cours. C’est pour cela que leur match contre le MC Oran comptant pour la 21e journée, programmée pour le 15 juin, à été avancé à ce soir (22h30).
D’ailleurs, l’entraîneur des « Lions du Djurdjura », Denis Lavagne, a évoqué le problème de calendrier et la deadline de la CAF en déclarant que « pour assurer la participation en coupe de la CAF et que ce soit avant le 30 juin ou à la fin de la saison, il faut gagner les matchs. Moi, je ne voulais pas être à la place de la FAF, parce qu’elle aura de grands problèmes devant elle. D’un côté la CAF lui demandant de qualifier les équipes de la saison passée dans le cas où le championnat ne se terminerait pas avant le 30 juin. L’autre option est d’arrêter et le classement le 30 juin et dans ce cas, plusieurs équipes qui ne seront pas contentes (rires) : donc, je n’aimerais pas être à la place du président de la FAF.» Somme toute, la situation ne sera pas vraiment marrante si jamais la CAF ne prolonge pas les délais.n