Le spectacle de l’humoriste français Haroun, prévu le 22 février à l’opéra d’Alger Boualem-Bessaih, affiche déjà complet ! Mieux, grâce au succès qu’a connu la vente de ses billets, en seulement trois jours, à 3000 DA le ticket, les organisateurs, Keral Productions, annoncent l’ajout d’une représentation supplémentaire le même jour à 17 heures pour le plaisir de ses fans, a-t-on indiqué dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Considéré comme la nouvelle révélation française grâce à son humour décalé et ironique, Haroun, très attendu par le public algérien, « se distingue par son humour ficelé, sans vulgarité ni malveillance, dans tous les domaines, tout en décryptant avec aisance et malice notre monde actuel et ses absurdités. Son style de premier de la classe et son sarcasme lui ont valu une entrée au royaume du stand-up », souligne-t-on dans la présentation du spectacle. Haroun, dont le dernier sketch « Le monde arabe » a été vu plus de 1,3 million de fois sur YouTube, est classé parmi les humoristes les plus appréciés. Ses spectacles ont fait le tour du monde dans le cadre de sa tournée internationale. Avant son escale algérienne, le jeune talent a fait son show durant trois dates, du 13 au 16 février au Maroc, aiguisant ainsi son humour auprès du public maghrébin. Le public a, en effet, été au rendez-vous, appréciant l’humour unique de ce jeune comédien et ses sujets qui touchent l’actualité dont il s’inspire. Haroun a découvert sa passion pour l’improvisation à son entrée à l’Ecole de commerce. Après son master en management, il crée sa propre société avant de décider de  partir faire le tour du monde. A son retour, il écrit son premier spectacle « Tous complices », qu’il teste sur plusieurs scènes ouvertes et au Jamel Comedy Club, en 2013. A travers ce premier spectacle, le public a pu découvrir un humoriste qui n’hésite pas à aborder tous les sujets, même les plus polémiques. Adepte de l’humour noir, Haroun décide, en 2015, de donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Il débarque dans la capitale française, offre une prestation remarquée au Jamel Comedy Club et décroche une collaboration avec le groupe France Télévisions. En 2017, Haroun remonte seul sur scène devant le public avec un deuxième one man show, baptisé «Haroun, tout simplement». Loin des codes du one man show, Haroun impose son style de premier de la classe. Son humour acide, noir et pince-sans-rire, touche à tout. Education, politique, religion, terrorisme ou encore écologie… Haroun jette un regard aussi ironique que malicieux sur notre monde. Fine bouche, Haroun vanne tout ce qui bouge sans jamais tomber dans la vulgarité ni la malveillance. Il se meut avec aisance dans le décryptage du monde actuel.n