C’est certainement la destination la plus potentielle pour Islam Slimani dont l’avenir s’écrit en «dehors de Leicester City», selon l’entraîneur Brendan Rodgers. Le Stade rennais, qui jouait la Ligue des Champions cette saison, a enrôlé un attaquant récemment, Serhou Guirassy en l’occurrence. Pour que les Bretons puissent faire signer Slimani, il faudra que M’Baye Niang, qui a toujours montré des envies d’ailleurs, bouge. Ce qui devrait faciliter l’arrivée de l’Algérien que Florian Maurice, directeur sportif des Hermines, avait mis sur la liste des achats potentiels.

Les options de signatures dans un club de bon niveau semblent s’amenuiser pour Slimani. Et ce, même s’il reste sur un rendement très satisfaisant lors de sa pige éphémère à l’AS Monaco lors de la séquence précédente. Un exercice interrompu en raison de la Coronavirus dans lequel il avait compilé 9 buts et 8 passes décisives en 19 apparitions toutes compétitions réunies.
En tout cas, Nicolas Holveck, président du club de la Bretagne, avait indiqué que «les dossiers Guirassy et Slimani n’étaient pas liés» et que le compartiment offensif pourrait enregistrer une nouvelle recrue d’ici le 5 octobre prochain (date de la fermeture du mercato) s’il y a un nouveau départ.

«Une option devant»
Par ailleurs, samedi, Brendan Rodgers n’a pas donné l’impression de compter sur les services du Fennec pour sa dernière année de contrat à Leicester City, le deuxième meilleur buteur (29 réalisations) dans l’histoire l’équipe nationale derrière Abdelhafid Tasfaout (36 unités) est dans l’obligation de se trouver un club. Le nom du Stade rennais FC (Ligue 1 Uber Eats/France) a été cité avec insistance ces derniers temps. Toutefois, l’arrivée du Champion d’Afrique est liée au départ de M’Baye Niang. Sauf que ce dernier semble parti pour rester chez les Bretons.
Malgré les dernières tensions, et le fait que le «Lion de la Téranga» n’a pas été du voyage avec les Rennais au Portugal pour jouer en amical il y a une semaine face au Benfica Lisbonne, cela ne veut aucunement dire que le divorce est consommé entre l’attaquant et son team.
D’ailleurs, son entraîneur Julien Stéphan dit avoir «montré avec M’Baye que ce soit à Nice où il a joué 90 minutes (en amical), ou le premier match à Lille où il était titulaire, que c’était une option devant.»

Lequel chipera Marseille ?
De son côté, le gars aux 24 sélections avec le Sénégal, qui doit composer avec le débarquement de Serhou Guirassy en provenance d’Amiens SC, a, dans un post Instagram, demandé «à ceux qui s’exprime à ma (sa) place de cesser de le faire. Contrairement à ce qui peut se lire et se dire, j’ai de bonnes relations avec les personnes du Stade Rennais […] aujourd’hui je suis au club.»
Cela voudrait dire que l’avant-centre de 25 ans envisage aussi de rester chez les «Rouge et Noir». Même s’il a la réputation d’un joueur qui bourlingue beaucoup. En effet, il a porté 6 maillots lors des 8 dernières années entre le Milan AC, Montpellier HSC, Genoa CFC, Watford, Torino FC et -finalement mais certainement pas en définitif – le Stade rennais. C’est pour dire que le natif de Meulan-en-Yvelines (France) a la bougeotte. Et cela pourrait faire les affaires de Slimani dont le recrutement est pour l’instant bloqué. A moins que l’Olympique Marseille, l’autre probable point de chute, décide de le chiper sur le fil. Sinon, les Phocéens pourraient aussi faire signer le Sénégalais et faire de la place à l’ancien du CR Belouizdad au Stade rennais. Dans tous les cas, ça sera un jeu de chaises musicales. n