Mauricio Pochettino était arrivé à Paris en fin de journée vendredi. Le technicien argentin s’est engagé avec le club de la capitale hier, avant la reprise de l’entraînement aujourd’hui. Il doit remplacer Thomas Tuchel, démis de ses fonctions le 24 décembre dernier.
Nouvelle année, nouveau coach au PSG. L’attente du successeur de Thomas Tuchel et le secret de Polichinelle de l’arrivée de Mauricio Pochettino a pris fin. L’Argentin a débarqué à Paris vendredi après-midi comme le révélaient L’Equipe et RMC Sport, et s’est engagé hier avec le vice-champion d’Europe, ce que confirme également Le Parisien. Alors que l’annonce avait été un temps envisagée hier, le PSG a « préféré la différer » précise L’Equipe. Le club reprend l’entraînement aujourd’hui, Pochettino avait jusque-là décidé de rester en famille à Londres pour les fêtes.
Cette officialisation sans la moindre surprise est intervenue 9 jours après l’éviction de Thomas Tuchel, limogé le 24 décembre après la victoire parisienne en Ligue 1 contre Strasbourg (4-0). Passé par le club de la capitale en tant que joueur, Pochettino n’a jamais caché depuis son attachement au Paris Saint-Germain. L’opportunité d’en prendre les rênes était semble-t-il trop belle pour être manquée. Paris est en passe de devenir son quatrième club en tant qu’entraîneur après l’Espanyol Barcelone, Southampton et Tottenham, qu’il avait hissé en finale de la Ligue des champions en 2019. Il devrait faire sa première en Ligue 1 mercredi prochain contre Saint-Etienne.

POCHETTINO ARRIVE AVEC SON STAFF
Quelques rares inconnues subsistent. La durée du contrat de Pochettino n’a pas filtré pour le moment. L’Equipe avançait hier que son staff sera composé de ses fidèles lieutenants Miguel D’Agostino et Jesus Pérez, avec qui il fait équipe depuis ses débuts de coach à l’Espanyol. Le fils de Mauricio Pochettino, Sebastiano, devrait aussi rentrer dans l’organigramme technique du PSG.
Plusieurs défis attendent l’ancien défenseur lors de la deuxième partie de saison : reprendre les commandes du championnat de France (Paris pointe actuellement à la 3e place à un point du leader lyonnais) mais surtout qualifier le club pour les quarts de finale de la C1 en vainquant le signe indien nommé FC Barcelone. D’ici là, l’entraîneur de 48 ans devrait pouvoir modeler son effectif à sa guise lors du mercato hivernal.