Le Barça reprenait sa saison ce dimanche contre le Nastic (3-1). Lionel Messi était scruté à la loupe. Toute la Catalogne est soulagée. L’été a été tumultueux pour Lionel Messi. Il y a quelque temps, l’international argentin avait envoyé une lettre recommandée aux dirigeants du FC Barcelone leur indiquant sa volonté de rompre son contrat et donc de quitter son club de toujours. Il avait probablement en tête de rejoindre Pep Guardiola et Manchester City. Finalement, la Pulga a décidé de rester en Catalogne, au moins pour une année supplémentaire.
Inutile de dire que le premier match du Barça, version 2020-2021, en amical contre le Nastic Tarragone, était scruté. Et la Pulga aussi. Les Blaugranas se sont imposés sur le score de trois buts à un et c’est plutôt un bon début pour le nouvel entraîneur, Ronald Koeman. Le Néerlandais avait décidé de réinventer le Barça en troquant le traditionnel 4-3-3 pour un 4-2-3-1 où Messi était bien titulaire, brassard de capitaine au bras.

«Sa qualité parle d’elle-même»
Aligné d’entrée de jeu, Lionel Messi, qui a repris l’entrainement avec le Barça lundi dernier après avoir finalement décidé de rester en Catalogne bon gré mal gré, a forcément vu sa performance scrutée à la loupe par son entraineur mais également l’ensemble des observateurs. «Messi montre le même état esprit depuis le premier jour. Il s’entraîne bien, il s’est aussi entraîné pendant son jour de repos. Il sait parfaitement qu’il doit progresser physiquement comme tout le monde. Sa qualité parle d’elle-même», a ainsi jugé Koeman. Les Catalans auront encore un galon de préparation dans trois jours, contre Gérone (2e division), avant d’entamer la saison 2020-2021 de Liga le dimanche 27 septembre, à domicile, face à Villarreal.

«Uffff, quel soulagement !»
Ce dimanche, la presse catalane est contente : «Messi sourit déjà», titre d’ailleurs Sport. Mais visiblement, ils ont tous été emballés. «Partant de la droite, il a permuté en permanence avec Pedri, en fonction de ce qu’il a décidé de faire: chercher le déséquilibre ou la passe. Il a fait une démonstration physique remarquable et a cédé le penalty 2-0 à Griezmann», lit-on chez Mundo Deportivo. Mais ce n’est pas tout. «Avec tout le bien que nous avons vu lors du premier match amical de la pré-saison (il n’y aura que deux matchs de plus avant les débuts en Liga), rien ne satisfait plus le fan du Barça que de voir sortir sur la pelouse Johan Cruyff Leo Messi avec le brassard de capitaine. Uffff, quel soulagement ! Ni le Barça ni le football ne sont les mêmes sans Messi. Et l’avoir un an de plus, en profiter, est une garantie qu’au moins, le meilleur joueur du monde est à vous. C’était, de toute façon, la meilleure nouvelle de l’après-midi/nuit: Messi continue de porter le maillot du Barça», continue d’écrire MD. Le mot d’ordre : profiter. Car il ne sera peut-être plus là dans un an… n