Une petite éclaircie dans la brume qu’était ce succès aisé de l’USM Alger acquis dimanche contre les Young Africans. Les Usmistes l’ont emporté sur le score net et sans appel de 4 buts à 0 contre les Tanzaniens en ouverture de la phase de groupes de la Coupe de la Confédération CAF. Une performance qui vient, quelque peu, atténuer les contreperformances enregistrées par les deux autres clubs algériens, l’ES Sétif et l’USM Alger en l’occurrence, engagés dans l’autre compétition continentale : la Champions League.

Les «Rouge et Noir» ont fait (beaucoup) mieux que les Sétifiens et les Mououdéens en début du week-end. Pour rappel, le « Doyen » a ouvert le bal en se faisant accrocher à domicile par les Marocains du  Difaâ Hassani d’El Jadida (1/1). Vendredi, en déplacement chez le Tout-Puissant Mazembe en RD Congo, le « Wifak » s’était écroulé 4 buts à 1. Une véritable punition pour les Ententistes qui ont littéralement raté l’entame de la 2e partie de la campagne dans la plus prestigieuse épreuve du football en Afrique. Du côté des Unionistes, les débuts étaient donc plus réussis avec cette correction contre le représentant de la Tanzanie qui a payé la même facture l’an dernier, le 15 avril 2017 plus précisément, lorsqu’il a affronté le MCA, l’autre pôle de la capitale. Si l’adversaire reste sur 3 sacres de suite en championnat tanzanien, il faut dire qu’il semble loin d’être un foudre de guerre. Néanmoins, Mohamed Lamine Zemmamouche, le gardien de l’ « Ittihad » ne semble pas être de cet avis. « Attention, il ne faut pas voir seulement le résultat final du match pour dire que nous avons affronté un faible adversaire. C’est une équipe respectable que nous avons affrontée ce soir. Je pense que c’est le fait d’avoir rapidement mené au score qui nous a libérés. Nous sommes heureux d’avoir remporté une telle victoire », a précisé le dernier rempart des gars de « Soustara ».


Les « gars de Soustara » emmagasinent l’expérience

Au natif de Mila, auteur du 4e but après qu’Oussama Darfalou l’ait laissé tirer le penalty, d’ajouter que lui et ses compère ont « bien entamé le match en parvenant rapidement à ouvrir le score.  C’est cette bonne entame de la rencontre qui nous a facilité notre tâche. On a su, par la suite, gérer les débats.
Je dirais que notre victoire est plus que méritée.» Cette belle opération permet aux coéquipiers de Farouk Chafaï de prendre les commandes dans le quatuor « D » en attendant son prochain périlleux déplacement au Kenya pour défier le Gor Mahia Football Club parti ramener le point du nul au Rwanda au détriment du Rayon Sports FC. En cas de nouveau succès, la troupe à Hamdi pourrait prendre une option sérieuse pour la qualification. Demi-finaliste lors de la défunte C1 et éliminés par le WA Casablanca, vainqueur de l’édition 2017, et finaliste en 2015, l’USMA commence à s’habituer aux tournois africains. Les joueurs et le coach Miloud Hamdi, qui dirigera son avant-dernier match sur le banc, le 16 du mois en cours, face aux Kenyans, ne veulent pas s’enflammer.

Confirmation attendue dans 8 jours

Le driver, qui a annoncé son départ prévu au terme de l’exercice en cours, s’est dit « heureux d’avoir remporté une telle victoire. On ne pouvait espérer mieux pour nos débuts en Coupe de  la CAF » en assurant que « cette victoire va nous faire du bien pour la suite de notre parcours dans cette compétition.» Un jugement que partage le keeper Zemmamouche qui précise néanmoins que « c’est bien d’être déjà leader de son groupe. Mais on doit continuer à travailler pour réaliser d’autres bons résultats et aller loin dans cette compétition.» Si lui et ses camarades sont entrés tout de suite dans le vif du sujet, le MC Alger et l’ES Sétif n’ont pas amorcé l’aventure de la meilleure manière qui soit. On espère que ça soit juste un retard à l’allumage. La réaction est attendue pour ne pas condamner les chances de passer cet écrémage.