La Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas reçu le feu vert pour pouvoir poursuivre les tours restants de la Coupe d’Algérie. Ceci oblige l’instance à annuler l’épreuve populaire à l’issue de laquelle le ticket pour disputer la Coupe de la Confédération CAF est habituellement attribué. Un cas de figure qui devrait pousser le Bureau Fédéral (BF) à accorder le 4e sésame africain à la JS Kabylie en sa qualité de 4e du championnat.

Par Mohamed Touileb
Trois des quatre strapontins de l’Algérie dans les compétitions africaines de football avaient déjà un nom. Le CR Belouizdad ainsi que le MC Alger prendront part à la Ligue des Champions CAF alors que l’ES Sétif disputera la Coupe de la Confédération CAF. C’était ce qu’avait annoncé la structure de la balle ronde après la vaste consultation qu’elle avait lancée pour décider du sort à donner aux différents championnats. « S’agissant de la compétition continentale, le CR Belouizdad représentera l’Algérie lors de la prochaine édition de la Ligue des Champions et sera accompagné par le MC Alger, départagé par rapport à l’Entente de Sétif (ex-aequo au classement) grâce à la règle d’indice des matchs disputés et des points récoltés. Pour sa part, l’Entente de Sétif disputera la Coupe de la CAF en attendant la désignation du quatrième représentant », avait informé la FAF, le 29 juin dernier, sur son site officiel. Ainsi, ne restait en jeu qu’un billet pour disputer une épreuve continentale qu’offrait la consécration en coupe nationale. Tournoi dans lequel 8 équipes étaient toujours en vie. Il s’agit de 5 pensionnaires de la Ligue 1 à savoir l’ES Sétif, le CABB Arréridj, l’US Biskra, le Paradou AC et l’USM Bel-Abbès. Les trois autres candidats pour Dame Coupe sont le WA Boufarik (DNA), l’Amel Boussaâda (Ligue 2) et l’ASM Oran (Ligue 2).
Pourtant, Zetchi était optimiste
Si les Sétifiens sont assurés d’être africains, pour les 7 autres prétendants, il était légitime de rêver d’une présence en Coupe de Confédération. Toutefois, la campagne 2019-2020 n’ira finalement pas à son terme en raison de la situation sanitaire instable liée au Coronavirus. « Pour l’épreuve populaire de l’édition 2019/2020, le Bureau fédéral n’a pu se prononcer sur cette question car il est en attente d’une suite à donner par la tutelle, compte tenu de la spécificité de cette compétition », avait informé la FAF. Et il s’avère que la Présidence, à laquelle ce challenge est étroitement lié, n’a pas donné le feu vert pour reprendre les débats.
Préalablement, l’organe fédéral avait pourtant donné des indices qui laissaient croire à une possibilité de jouer les rencontres restantes en pré-saison : « La Coupe d’Algérie sera également soumise à l’approbation de l’assemblée générale, mais son organisation est possible par rapport au championnat, dont la reprise est difficile au vu de la situation sanitaire actuelle. Dame Coupe sera jouée même en guise de préparation en vue de la saison prochaine », lâchait Zetchi sur les ondes de la Radio nationale. Des prévisions qui tombent à l’eau. Et c’es la JS Kabylie qui devrait être le grand bénéficiaire de ce scénario. Les « Canaris » ont terminé au pied du podium de la Ligue 1. Assez pour se voir attribuer l’ultime « pass ». n