L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a rendu publiques les étapes du scrutin législatif anticipé du 12 juin prochain, dont le coup d’envoi de la campagne électorale est prévu le 17 mai pour prendre fin le 8 juin, soit trois jours avant le Jour J.

PAR NAZIM BRAHIMI
L’Instance présidée par Mohamed Charfi a indiqué que le corps électoral est estimé à 24 392 438 électeurs sur la base des résultats obtenus à l’issue de la révision exceptionnelle des listes électorales. M. Charfi a expliqué, à l’occasion d’un point d’évaluation en lien avec le processus électoral, que 23 486 979 électeurs sont répartis sur les 58 wilayas, auxquels s’ajoutent 902 365 électeurs de la communauté établie à l’étranger. « Ces résultats sont provisoires, étant donné que les inscriptions prendront fin dans les deux prochains jours », a noté M. Charfi qui estime que ces résultats « ne diffèrent pas beaucoup des résultats du nombre du corps électoral, après la révision périodique ».
Le président de l’ANIE a expliqué, par la même occasion, que « le nombre des nouveaux inscrits sur les listes électorales s’élève à ce jour à 179 792, alors que le nombre global des radiés est de 101 744 ». Le président de l’ANIE a donné également d’autres indications comme celui du nombre de personnes inscrites via la plateforme électronique estimé à 3 276, alors que le changement de résidence a concerné 483 personnes, le nombre de demandes d’obtention d’un duplicata de la carte d’électeur est de 2 252.
S’agissant du retrait des imprimés de candidature, M. Charfi a indiqué que « le nombre des imprimés de candidature retirés a atteint, jusqu’au samedi 27 mars, 3 270, dont 1 420 retirés par 55 partis agréés, et 1 863 autres dans le cadre des listes d’indépendants », sachant que « le premier imprimé a été retiré le 15 mars dans les wilayas de Sétif, M’sila, Boumerdès et Tlemcen ».
Il a également souligné les facilitations fournies aux partis désirant présenter leurs candidatures, dans le cadre des dispositions de l’article 316 de la loi électorale qui exige 25 000 signatures réparties sur 23 wilayas, en permettant à ces partis le retrait des formulaires et la souscription des signatures auprès du siège de l’ANIE ainsi que de ses délégations locales. M. Charfi a fait état de 1,500 million formulaires fournis, dont 126 000 distribués au niveau central de l’ANIE, au profit de cinq partis ayant déposé une demande à cet effet. Au niveau des délégations, le même responsable a souligné la distribution de 10 702 formulaires, dont 2 000 destinés à la communauté algérienne établie à l’étranger, de 1 175 500 formulaires de souscription des signatures et de 122 300 fiches d’informations concernant les candidats. S’agissant du soutien aux jeunes candidats pour l’échéance du 12 juin prochain, le président de l’ANIE a fait état de la publication, avant le lancement de la campagne électorale, d’un décret exécutif fixant les règles de soutien des jeunes. Parmi les dates principales annoncées hier par l’ANIE, il est indiqué que les parties qui se lanceront dans la bataille électorale ont jusqu’au 22 avril pour déposer leurs candidatures.
L’ANIE, faut-il le rappeler, est à son troisième test après avoir assuré l’encadrement de l’élection présidentielle de décembre 2019 et le référendum du 1er novembre 2020. Le futur scrutin législatif présente, en plus de son caractère « anticipé » imposé par la dissolution de l’APN, la nouveauté de se dérouler sous un code électoral renouvelé et dans lequel sont introduites de nouvelles dispositions réglementaires.