L’ancien journaliste de la chaine II de la radio nationale Boukhalfa Bacha est décédé dimanche à Alger à l’âge de 79 ans des suites d’une maladie, a appris l’APS auprès de ses collègues. 42 ans durant, le défunt a voué son parcours professionnel à cette radio qu’il a ralliée en 1963, du temps où cette dernière était une sous-direction de la Chaine I. Journaliste à intonation singulière, il s’était imposé comme présentateur des différentes éditions de la journée, avant de se voir confier l’animation d’une émission culturelle entre 1975 et 1977. C’est d’ailleurs cette émission qui, selon le témoignage de ses collègues, avait fait la renommée de feu Bacha avec des invités de marque comme le chanteur Lounis Ait Menguellet dont les nouveautés passaient exclusivement sur la Chaine d’expression kabyle. Fort d’une expérience de plusieurs années, Bacha lance en 1988, dans le sillage des évènements d’Octobre, le Forum de la Chaine II, un espace de débats qui verra défiler des personnalités du monde des arts et de la culture et de la politique, à l’instar de Tahar Djaout. Cheminement tout somme normal, le journaliste « finira » comme rédacteur en chef du service « Actualités » de la Radio qu’il a quitté en 2005 après avoir fait valoir ses droits à la retraite. Le défunt, victime de la Covid-19, sera enterré après la prière de D’hor à Tassaft Ougmoune, son village natal, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.