La plateforme numérique Algeria Invest, lancée officiellement, hier au Centre international des conventions, par son concepteur, l’entreprise i2B, intégrateur de solutions IT, répond en «temps réel aux besoins des entreprises en matière de données et d’informations fiables». Un guide digital pour les opérateurs basé sur des «analyses fiables et approfondies avec le concours d’experts partenaires».
Cette plateforme est une première en Algérie, selon le CEO de i2B, Hamid Batata, de même d’ailleurs que les deux autres plateformes qu’elle a déjà à son actif, à savoir Algeria Tenders, spécialisée dans les appels d’offre, et Geoflotte, spécialisée dans la géolocalisation par GPS/GPRS et de gestion de flottes de tous types de véhicules en temps réel. «Algeria Invest est dédiée aux opérateurs économiques, aux investisseurs nationaux et étrangers et aux porteurs de projets, pour les guider sur le marché algérien. Nous sommes déjà à 1 000 abonnés», a-t-il indiqué.
Les porteurs de projets sont accompagnés via cette plateforme, précise le responsable de l’édition, à i2B, Réda Allalouche, jusqu’à la réussite de leur entreprise. Elle propose une assistance personnalisée tout au long du projet en matière de création d’entreprise, d’étude de marchés, de mise en relation d’affaires, d’implantation logistique, juridique et une aide à l’exportation.
Algeria Invest propose trois types de services : l’identification des opportunités d’affaires pour les nationaux et pour les internationaux dans différents secteurs, l’expertise donnée par des experts en faveur des activités porteuses au niveau local et national et un service d’accompagnement dans le consulting et l’étude de marché, entre autres, et ce, dans l’objectif de promouvoir le potentiel de l’investissement dans notre pays et de favoriser les IDE.
«Cette plateforme joue en quelque sorte le rôle de médiateur et de facilitateur au profit des entreprises. Nous sommes, par ailleurs, à l’affût de toutes les actualités économiques qui touchent le pays ; en Algérie où à l’extérieur, et que nous mettons à la disposition de nos abonnés», indique-t-il. Assurant que toutes les informations affichées dans cette plateforme sont fiables et vérifiées. C’est le fruit, confie-t-il, de plusieurs années de labeur, de réflexion et d’un travail d’équipe. Le conseiller technique de i2B, Sid Ali Betata, précisera, pour sa part, que l’ambition de l’entreprise, par cette plateforme, est d’accompagner les entreprises et non de faire de l’ombre aux agences nationales chargées des investissements. «D’ailleurs, nous souhaitons établir des partenariats avec les institutions publiques pour contribuer à l’effort national en matière d’investissements comme collaborateurs. Nous ne voulons nous substituer à aucune institution», a-t-il affirmé.
Cette initiative a été accueillie favorablement par les opérateurs économiques, les entreprises et même par des institutions publiques, comme l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI), présents à la cérémonie de lancement de la plateforme. D’ailleurs, le premier responsable de l’ANDI, Mustapha Zikara, a qualifié cette plateforme de «bouffée d’oxygène». «C’est le travail que nous aurions aimé réaliser si nous avions le budget nécessaire pour le faire. C’est une excellente initiative car cette plateforme fournit des données ciblées et précises sans que l’entreprise ne perde de temps à les chercher. Elle les aura d’un simple clic. Certes, nous avons fait l’effort de publier des données et surtout des réglementations en ligne, mais il n’est pas évident, pour les opérateurs étrangers comme nationaux, de mettre la main rapidement sur ce qu’ils cherchent», se réjouit-il.
Par ailleurs, il a affirmé que l’ANDI a enregistré 526 projets d’investissement pour près de 140 milliards de dinars au cours du premier trimestre 2021.