Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a annoncé la désignation de l’Américaine, Stephanie Turco Williams, en tant que représentante spéciale par intérim et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL). «Mme Williams agira en tant que représentante spéciale en Libye jusqu’à la nomination d’un successeur pour Ghassan Salamé du Liban. Le secrétaire général est reconnaîssant à M. Salamé pour ses réalisations à la tête de la MANUL et ses efforts inlassables pour ramener la paix et la stabilité en Libye», a indiqué la Mission dans un communiqué publié sur son site jeudi. La Mission onusienne a expliqué que «Mme Williams apporte plus de 24 ans d’expérience en affaires gouvernementales et internationales. Elle est représentante spéciale adjointe (politique) à la MANUL depuis 2018». Avant sa nomination, la même soucre a rappelé qu’elle était «chargée d’affaires par intérim à l’ambassade des Etats-Unis à Tripoli (Libye External Office)». L’ancien émissaire, Ghassan Salamé, en poste depuis juin 2017, avait annoncé début mars avoir demandé au secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, de le décharger de sa mission, pour des raisons de «santé». «J’ai oeuvré, durant plus de deux ans, pour unifié les Libyens, arrêter l’ingérence étrangère et préserver l’unité du pays (…) étant donné que ma santé ne me permet plus de subir un tel rythme, j’ai demandé au SG de l’Onu de me décharger de ma mission…», avait indiqué M. Salamé dans un tweet.