L’ambassade du Venezuela en Algérie a commémoré, lundi, le 192e anniversaire du décès du militant et libérateur Simon Bolivar, une des personnalités qui ont joué un rôle de chef de file dans la libération de plusieurs pays en Amérique latine.

Une gerbe de fleurs a été déposée, à cette occasion, devant la statue du libérateur Simon Bolivar à Bab El Oued (Alger), en présence d’une délégation de l’ambassade du Venezuela, de plusieurs ambassadeurs et du Chargé d’affaires à l’ambassade du Pérou.

Intervenant à cette occasion, l’ambassadeur vénézuélien à Alger, Juan Bautista Arias Palacio a mis en avant les qualités de cette personnalité qui demeurera un symbole politique et militaire pour de nombreux pays en Amérique latine et dans le monde entier, passant en revue, par la même occasion, les hauts faits de l’ancien président vénézuélien, le défunt Hugo Chavez et d’autres personnalités qui ont milité en faveur des libertés et des droits des peuples à l’autodétermination.

Sous sa direction, précise-t-il, “six (6) Républiques se sont émancipées de la suprématie espagnole, à savoir : le Venezuela, la Colombie, la Bolivie, l’Equateur, le Pérou et le Panama”, rappelant que “Bolivar a voué 21 ans de sa vie en faveur de l’indépendance jusqu’à sa mort à l’âge de 47 ans”.

Et d’ajouter “Bolivar est aujourd’hui présent partout en tant que modèle à suivre à chaque fois qu’il est question de souveraineté, d’indépendance, de coexistence, de paix et de libération en Amérique latine et dans le monde”, à l’instar des causes justes palestinienne et sahraouie.

Evoquant les relations entre l’Algérie et le Venezuela, l’ambassadeur a émis le souhait de consolider encore davantage les relations historiques et les liens d’amitié bilatéraux.

Né le 24 juillet 1783 au Venezuela et décédé le 17 octobre 1830 en Colombie, le libérateur Simon Bolivar est un homme politique et militaire qui a contribué efficacement à l’indépendance de plusieurs pays latino-américains.