Un peu plus d’une semaine après avoir viré Ronald Koeman, le FC Barcelone a trouvé son successeur en la personne de Xavi Hernandez ! L’ancien milieu de terrain espagnol, qui était coach d’Al-Sadd au Qatar, a enfin signé un contrat jusqu’en 2023 avec les Blaugranas, qui ont officialisé la nouvelle dans la nuit de vendredi à samedi via un communiqué : «le FC Barcelone a conclu un accord avec Xavi Hernández pour qu’il devienne l’entraîneur de l’équipe première pour le reste de la saison en cours et deux saisons supplémentaires.» Et les négociations n’ont pas été simples pour le faire venir.
Pour récupérer l’entraîneur de 41 ans, les dirigeants catalans devaient absolument payer sa clause libératoire fixée à 5 millions d’euros. Après la publication d’Al-Sadd sur le départ de Xavi, on apprenait alors par la presse espagnole que le FCB n’avait toujours pas trouvé d’accord avec le club qatari pour le paiement de cette clause. Finalement, le Barça et le principal concerné se sont mis d’accord pour payer ensemble les 5M€, et tous les détails de l’opération devraient être dévoilés lundi lors de la présentation officielle du natif de Terrassa. Et LaLiga aura certainement un œil dessus.

Le Barça n’aura pas le droit à l’erreur
D’après les informations dévoilées par Marca, l’instance espagnole, qui avait déjà bien embêté le FC Barcelone cet été lors de la non-prolongation de Lionel Messi, va analyser toutes les opérations financières concernant Xavi Hernandez, que ce soit le prix de la clause, le salaire de l’entraîneur espagnol, les bonus, etc… Concernant le montant de la clause (2,5M€ par le Barça, 2,5M€ par le coach), le quotidien espagnol affirme qu’elle sera payée sur plusieurs années, normalement sur les deux ans et demi du contrat de Xavi Hernandez, et celle-ci sera comptabilisée comme un transfert pour le prochain audit financier.
Mais ce n’est pas le seul aspect que LaLiga va contrôler. Concernant le salaire, Xavi Hernandez ne devrait pas être augmenté de plus de 30% dès la saison 2022-2023. Si les émoluments du principal concerné se rapprochent des 7,5M€ annuels, on pourrait ainsi passer à 9M€ dès l’été prochain mais pas beaucoup plus, pour que le Barça reste dans le rang et ne se fasse pas reprendre par l’instance. Car Javier Tebas, le président de la Ligue outre-Pyrénées, ne fera aucun cadeau à Joan Laporta et son club, comme il a pu le démontrer cet été avec la Pulga donc…