Vendredi, West Ham était parti s’imposer 1 but à 0 chez Everton privant leurs hôtes de se hisser provisoirement à la seconde place en Premier League. L’international algérien Saïd Benrahma a pris part à l’intégralité de cette opposition sans vraiment se montrer à son avantage. Il n’a, par conséquent, pas amplement profité de sa 3e titularisation de la saison.

C’est une prestation mitigée que le natif d’Aïn Témouchent a livrée avant-hier contre les « Toffees ». S’il a pu passer les 90 minutes sur la pelouse du Goodison Park, le Fennec n’a pas été flamboyant. Malgré cela, David Moyes, son entraîneur, l’a laissé terminer la partie pour assister à la réalisation tardive des siens signée Tomas Sucek. Comme un symbole, sur l’action du but de la victoire, l’Algérien n’était pas directement impliqué. Globalement, il a eu beaucoup de mal à faire des choses intéressantes avec le ballon. Que ce soit dans ses prises de balles, transmissions ou dribbles, l’ancien sociétaire de Brentford a semblé très peu inspiré. On notera ses 20 pertes de balles sur les 54 ballons qu’il a pu toucher ainsi que son taux de passes réussies à 73.3%. Quant à sa faculté d’éliminer ses adversaires, il ne l’a pas vraiment confirmé avec 1 seul dribble accompli sur le 4 qu’il a tentés.

Une position inconfortable
Dans un périmètre d’expression très réduit, Benrahma aura perdu beaucoup de ballons et de points. Placé derrière l’attaquant Sébastien Haller, le milieu offensif de 25 ans n’a pas évolué dans son poste de prédilection. Et ce n’est pas la première fois que son coach lui attribue cette tâche. Ça a tout l’air d’une corvée de laquelle il doit s’acquitter tant l’espace dans lequel il opère ne lui est pas vraiment familier.
Habituellement, le Vert aime plus jouer sur le flanc de l’attaque. Sur le côté gauche plus précisément afin qu’il puisse venir de loin et repiquer dans l’axe. C’est dans ce registre qu’il est le plus dangereux et productif. Malgré ces inconvénients dans l’utilisation, celui qui devrait être définitivement transféré chez le club londonien au terme de cette saison (indemnité totale de 24 millions d’euros) devra se montrer plus décisif s’il veut rester dans les plans de Moyes.
Benrahma n’est pas vraiment un titulaire à part entière dans son échiquier. Il n’y a qu’une seule fois seulement où il a pu figurer dans le onze de départ deux fois de suite. C’était face à Leeds United et Crystal Palace. Deux rencontres qui s’étaient jouées respectivement le 11 et 16 novembre derniers. Par la suite, il n’a eu droit qu’à 23 minutes de jeu contre Chelsea avant de rester sur le banc contre Brighton. On saura un peu plus sur le statut de Saïd lors de la prochaine sortie de West Ham dans le cadre du 3e tour de la FA Cup avec un voyage du Stockport, 4e de la National League (D5 anglaise). L’opposition est prévue pour le 11 janvier.