Il se voit ailleurs. D’ailleurs, il n’était même pas sur la feuille de match hier pour la première sortie de Brentford dans son nouvel antre, le Brentford Community Stardium, pour la réception de Huddersfield Town pour le compte de la 2e journée de Championship (D2 anglaise). Saïd Benrahma tient à rejoindre un club de Premier League. Toutefois, la tendance mercato, qui sera bouclé le 15 octobre prochain en Angleterre, ne prête pas à l’optimisme pour l’Algérien. Lecture

Où signera-t-il ? C’est la question que se posent beaucoup de ceux qui ont vu Benrahma à l’œuvre la saison dernière en Championship. Un exercice dans lequel il s’est montré à son avantage. Et ce, malgré une campagne de play-offs en demi-teinte ponctuée par un échec d’accession à l’issue de la finale contre Fulham.
L’ancien sociétaire de l’OGC Nice a marqué 17 buts et délivré 10 passes décisives en 46 apparitions avec les « Bees ». Des statistiques loin d’être timides. On croyait même que les prétendants allaient se bousculer pour le faire signer pour la fenêtre de transferts estivale. Cependant, si Ollie Watkins, son coéquipier, a pu rejoindre Aston Villa pour 28 millions de Livres Sterling (30.7 millions d’euros), l’Algérien est toujours coincé à Brentford.

Traoré, une arrivée compromettante
Son nom avait, lui aussi, circulé du côté des « Villans » où son ancien entraîneur, Dean Smith, l’attendait. Mais cette arrivée semble compromise depuis hier avec la signature de Bertrand Traoré en provenance de l’Olympique lyonnais pour 18.2 millions d’euros. Une indemnité fixe à laquelle pourraient s’ajouter des incentives de 2.2 millions d’euros en plus de 15% sur une éventuelle revente du Burkinabé. A partir de là, cette nouvelle licence attribuée compromet (un peu plus) l’enrôlement du Fennec. Même si ce dernier semble déterminé à quitter Brentford. D’ailleurs, il n’avait pas pris part au premier match de Championship contre Birmingham City (défaite 1-0) ni à la réception de Huddersfield hier.
Par ailleurs, lors des derniers jours, une nouvelle destination a été évoquée dans les médias britanniques pour le milieu-offensif Dz. Il a été annoncé proche de Crystal Palace qui serait prêt à mettre 20 millions de Livres Sterling pour avoir son bon de sortie. Sauf que son actuel employeur réclame 5 millions de Livres en plus pour le céder.

La gourmandise des « Bees »
Ce différentiel assez conséquent. D’autant plus que Roy Hudgson, entraîneur des Eagles, n’a pas montré beaucoup d’enthousiasme quant à l’éventuel recrutement de l’Algérien de chez des « Abeilles » qui se montent gourmands.
« Pour le moment, le recrutement de Benrahma n’est pas quelque chose dont nous avons longuement discuté. L’intérêt que nous aurions pour lui dépendrait totalement du prix, il n’est pas notre priorité.
Notre priorité est que nous cherchons toujours un attaquant, mais je ne pourrais pas vous dire combien d’argent nous mettrons. Nous savons que Benrahma est un bon joueur, parce qu’il l’a montré au cours des deux dernières saisons», a indiqué le technicien anglais de 73 ans.
La qualité de celui qui compte 3 capes avec l’EN n’est pas à discuter. La saison dernière, il était, de l’avis de nombreux spécialistes et des boites spécialisées dans le rating, l’un des meilleurs joueurs de la seconde division anglaise.
On ne sait pas s’il parviendra à franchir un palier pour évoluer dans la classe suprême. A quatre semaines de la fermeture du marché, sa situation se complique un peu. A moins qu’un nouveau preneur se manifeste pour l’engager. n