L’Algérie a condamné vigoureusement l’assaut contre des institutions de l’Etat au Brésil, affirmant son rejet de tout acte susceptible de semer le chaos et d’ébranler la stabilité dans ce pays, a indiqué, lundi, un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger.

“Suite aux récents évènements enregistrés dans la République fédérale du Brésil, l’Algérie exprime sa vive condamnation de l’assaut contre des institutions de l’Etat au Brésil et son rejet de tout acte susceptible de semer le chaos et d’ébranler la stabilité dans ce pays ami”, lit-on dans le communiqué.

“Convaincue que le peuple brésilien est capable de surmonter cette épreuve en paix, l’Algérie affirme son soutien aux institutions légitimes, ainsi qu’au processus démocratique ayant abouti à l’élection de M. Lula Da Silva à la magistrature suprême du Brésil, et qui a été favorablement accueillie à l’international”, ajoute le communiqué.

Des extraits de vidéos montraient, dimanche, l’invasion et le saccage par des centaines de partisans de l’ex-président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro du Congrès, du palais présidentiel, de la Cour suprême et plusieurs sièges de ministères à Brasilia.

Les protestataires rejettent les résultats des élections présidentielles organisées à la fin octobre dernier et remportées par Luiz Inacio Lula da Silva.