L’équipe nationale retrouvera, ce soir (20h45), l’antre de Mustapha Tchaker où elle n’a plus joué depuis le 26 mars dernier face à la Tunisie (1/0). Cette fois, les « Verts » donneront la réplique à la RD Congo avant d’aller à Lille (France) pour y défier la Colombie dans 5 jours. Dans la citadelle blidéenne, où l’EN ne s’est jamais inclinée en 35 sorties (30 victoires contre 5 nuls pour 87 buts inscrits et 17 encaissés), les « Fennecs » tenteront de préserver leur série d’invincibilité de 14 rencontres.

Les Algériens retrouvent les Congolais pour la 6e fois matches amicaux et officiels réunis. La dernière victoire d’ « El-Khadra » remonte à la Coupe d’Afrique des nations 1988 au Maroc. A l’époque,  les coéquipiers de Rabah Madjer s’étaient imposés petitement sur une réalisation de Ferhaoui. Depuis, il y a eu trois test face à l’Ex-Zaïre. Tous soldés par un score de parité. Le premier était lors de la CAN 2000 (0/0), co-abritée par le Nigéria et le Ghana, et le dernier en 2008 en France (1/1). Entretemps, la RD Congo était venue jouer à… Blida en 2002 (1/1). C’était d’ailleurs le premier match du « Club Algérie » dans la ville des Roses avec Abdelhamid Zouba aux commandes. A l’époque, la sélection recevait souvent au temple du 5 juillet 1962 ou au stade 19 mai 1956 d’Annaba. Depuis, les « Guerriers du Sahara » ont eu le temps de disputer deux Coupes du Monde, signer une qualification historique en huitièmes de la compétition planétaire en 2014 (Brésil) et, bien évidemment, décrocher un nouveau sacre continental récemment en Egypte à l’issue de la Coupe d’Afrique des nations 2019 jouée entre le 21 juin et le 19 juillet écoulés.

Démontrer les qualités
Durant ce tournoi, Cedric Bakambu  & cie avaient atteint les huitièmes de finale avant de se faire sortir par la surprise Madagascar (2-2/4 t.a.b 2). Pendant ce temps, les camarades de Riyad Mahrez sont allés au bout de l’épreuve pour monter sur le toit africain emmenés par un Djamel Belmadi qui a su sublimer son groupe en faisant des choix forts tant au niveau de la préparation et les 23 éléments retenus dans le commando. Après avoir gagné contre le Bénin (1/0) le 09 septembre dernier, le coach Dz, qui ne compte qu’un seul revers en 16 sorties, aura deux autres tests préparatifs lors du mois en cours. « Nous avons la possibilité cette fois-ci de disputer deux matchs de haut niveau, maintenant c’est aux joueurs de démontrer leurs qualités pour prétendre à une place de titulaire. Ce sera une opportunité pour donner la possibilité à tout le monde de s’exprimer sur le terrain, faire en sorte d’aligner le maximum de joueurs lors de ces deux rencontres », note le successeur de Rabah Madjer.

Slimani dans son jardin
Certains de ses éléments essayeront de marquer des points dans une équipe où la concurrence pour les postes est très rude. En attaque, après avoir perdu le poste de titulaire au profit de Baghdad Bounedjah, Islam Slimani, unique buteur contre le Bénin et buteur à 11 reprises à Tchaker sur les 28 réalisations sous la tunique nationale, risque de se replacer sur l’échiquier de son sélectionneur. D’autant plus qu’il est dans une bonne phase. Le Monégasque, dont le dernier but (doublé) à Blida remonte au 25 mars 2016 contre l’Ethiopie (7-1), pourrait être titularisé ce soir. Aussi, les revenants Ilias Hassani et Ayoub Abdellaoui devraient avoir du temps de jeu pour faire leurs preuves. C’est le cas aussi pour Ilyes Chetti qui sera testé sur le flanc gauche de la défense. Le sérieux est donc requis même si la joute est amicale. Rester imbattable est un enjeu pour les Champions  d’Afrique qui ont un statut à assumer peu importe l’adversité.n