Le magistrat instructeur du tribunal d’Ain-Madhi (Laghouat) a ordonné le placement en détention provisoire du président de l’Assemblée populaire communale (P-APC) d’El-Assafia (Laghouat), a appris l’APS jeudi de source judiciaire auprès du tribunal précité.Le mis en cause (M.S) est poursuivi pour « corruption », « abus de fonction et de pouvoir » et « dilapidation de deniers publics », a-t-on indiqué.L’ex-P/APC de la même commune (A.A) a été aussi placé en détention provisoire pour abus de fonction, conformément à l’article N-32 de la loi 01/06 relative à la prévention et la lutte contre la corruption, a-t-on également fait savoir.Le mis en cause avait présidé l’APC d’El-Assafia durant le précédent mandat (2012/2017). Ces actions judiciaires interviennent suite à l’ordonnance du procureur général près la Cour de Laghouat de l’ouverture d’enquêtes sur des dossiers liés à la corruption au niveau des collectivités de la wilaya de Laghouat. Le P-APC d’El-Assafia est le second parmi les élus du mandat actuel à être écroué dans la wilaya de Laghouat pour une affaire liée à la corruption après l’incarcération en septembre dernier du président de l’APC de Bennacer Benchohra, rappelle-t-on. n