Le secrétaire de wilaya de Laghouat de l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM), Madani Labter, est décédé lundi à l’hôpital de Laghouat des suites de sa contamination au Covid-19, a-t-on appris de ses proches. Il a été inhumé hier après-midi au cimetière Sidi Yanès à Laghouat, a-t-on précisé. D’après l’un de ses proches, Abdelhamid Badis Bentirèche, le défunt (natif en 1941) a adhéré à l’association des Oulémas algériens à Laghouat, avant de se rendre à Alger en 1955 pour poursuivre ses études et de revenir en 1959 à Laghouat relevant alors de la wilaya Cinq historique pour rejoindre la Révolution en tant que Moussabil. Il a pris part à plusieurs batailles en tant que djoundi et coordinateur civil jusqu’à l’indépendance en 1962, avant d’intégrer le secteur de l’éducation comme enseignant puis directeur d’établissement, et a occupé aussi des postes politiques en tant que membre du Front de libération nationale jusqu’aux années 1990 en ralliant par la suite l’ONM en qualité de secrétaire de wilaya et membre de son Conseil national, selon la même source. Feu Madani Labter a enregistré plusieurs témoignages-vivants de moudjahidine sur la Révolution algérienne, et est l’auteur de publications à caractère historique, dont «Pages de Civilisation et d’Histoire» éditée en 1999, selon M. Bentirèche.