De nouveaux postes dans des spécialités médicales seront ouverts prochainement au niveau de l’établissement public hospitalier EPH-H’mida Benadjila à Laghouat, a-t-on appris mercredi de la direction locale de la Santé et de la Population (DSP).

de Laghouat, Taleb Badreddine et APS
Appelés à promouvoir les prestations médicales dans la région, ces nouveaux postes seront ouverts dans les spécialités de chirurgie cardiaque, ORL et gynécologie-obstétrique, après que le ministère de tutelle ait classé, en tant que services hospitaliers universitaires, 20 services à l’EPH précité et deux (2) autres à l’établissement spécialisé Mère-Enfant «Dr. Saâdane», a précisé le DSP de Laghouat, Imadeddine Mouad. Le secteur de la santé va être renforcé à Laghouat par l’ouverture prochaine de l’hôpital universitaire «240 lits», ce qui renforce la création de ces nouveaux postes, sachant aussi que l’Université de Laghouat dispose d’une faculté de médecine dont la première promotion est à sa 6ème année d’étude. Seifeddine Mechraoui (étudiant doctorant) s’est dit satisfait de cette mesure leur permettant de poursuivre leurs études spécialisées existantes à Laghouat où toutes les conditions deviennent dès lors disponibles, dont un nouvel hôpital et une faculté offrant toutes les conditions pédagogiques et équipements nécessaires à une formation de qualité. Pour sa part, Kacem Abderrahmane, représentant de la société civile à Laghouat, a indiqué que cette mesure a été favorablement accueillie par les citoyens, car elle améliorera, dit-il, la couverture sanitaire et épargnera les déplacements des malades vers les structures hospitalières du Nord du pays pour les motifs de soins.
Les enseignants de l’école primaire Ahmed-Nouioua souffrent
Les pluies enregistrées, récemment, dans la wilaya de Laghouat ont mis à nu l’état des lieux de certaines routes du chef-lieu de Laghouat. Dès la première averse, des flaques d’eau se forment dans la rue Tayab-Leghouini où se trouve l’école primaire Ahmed-Nouioua, rendant la circulation difficile. Des nids-de-poule et autres crevasses parsèment la chaussée complètement délabrée. « En hiver, on patauge dans la gadoue et les eaux boueuses et en été ont fait face à des tourbillons de poussière. Les responsables locaux ont annoncé, à maintes reprises, qu’ils prendront en charge la réhabilitation des routes, en vain… Il faut qu’ils procèdent aux travaux de l’aménagement de la route », réclame un enseignant travaillant dans cet établissement scolaire.
Hassi Delaâ : Des habitants réclament le gaz et l’eau
Les habitants du lotissement 950 lots de terrain rural dans la commune de Hassi Delaâ réclament leur part du développement. Ils dénoncent le non-raccordement de leurs domiciles aux réseaux du gaz de ville et d’eau alors qu’ils ne sont loin de la capitale du gaz algérien (Hassi R’mel) que de quelques kilomètres. « Cette situation est déjà pénible. Nous lançons un SOS aux autorités locales pour le branchement de nos foyers au réseau du gaz et d’eau », réclament les habitants de ce lotissement. n